Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vendémiaire

Blog d'actualité politique

Pétition pour la protection des peuples indigèmes

Publié le 8 Septembre 2021 par Vendémiaire in International, Appels

Pétition pour la protection des peuples indigèmes
Je suis le leader de plus de 500 nations autochtones. Je vous écris aujourd'hui car je participe au plus grand sommet pour la biodiversité au monde: j'y lutte pour les droits des peuples indigènes et la protection de la moitié de la planète, dont 80% de l'Amazonie. Notre ambition se heurte à la politique et nous ne sommes qu'une poignée de leaders autochtones présents ici. Mais si des millions de citoyens soutiennent notre appel, nous pouvons réveiller nos dirigeants! Je remettrai nos voix à tous les membres de l'UICN en personne pour les appeler à protéger nos terres et au moins la moitié de la planète. Pour que prospère la vie sur Terre. Ajoutez votre nom et partagez tout autour de vous:
Signez ici!
Chers membres du mouvement Avaaz,
Je vous écris en tant que leader de plus de 500 nations autochtones du bassin de l'Amazone pour vous demander votre aide.

Il y a quelques jours, j'ai quitté ma maison, ma famille et ma Mère, la forêt amazonienne, pour participer au plus important sommet pour la protection de la nature au monde et y faire entendre un appel urgent à protéger au moins la moitié de la planète, dont 80% de l'Amazonie.

Nous DEVONS protéger les forêts, les rivières et les océans. De l'Amazonie à l'Afrique en passant par l'Indonésie, notre survie en dépend.

Mais nombre de nos dirigeants restent paralysés par les compromis politiques de court terme -- refusant d'empêcher nos forêts de brûler, nos rivières de mourir et des milliers et des milliers d'espèces de disparaître.

C'est pourquoi nous devons agir. Nous ne sommes qu'une poignée de leaders autochtones, mais si nous sommes soutenus par des millions de personnes tout autour du monde, nous pouvons réveiller nos dirigeants!

Rejoignez-moi et je ferai entendre nos voix au coeur des négociations lors de mon discours aux gouvernements, pour les enjoindre de protéger nos terres et au moins la moitié de la planète -- avant qu'il ne soit trop tard:
Commenter cet article