Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vendémiaire

Blog d'actualité politique

Xi invite l’UE a avoir une politique indépendante des USA

Publié le 3 Avril 2022 par Vendémiaire in International, Asie, Europe

Xi invite l’UE a avoir une politique indépendante des USA
Xi appelle l’UE à former une politique chinoise indépendante, encourage le bloc à jouer un rôle primordial dans la résolution de l’Ukraine. Alors que cette discussion avait été précédée par les habituelles déclarations et menaces de l’UE concernant la position pro-russe de la Chine, celle-ci a répondu premièrement que si on ne voulait pas voir une crise régionale devenir mondiale, il fallait tout mettre en œuvre pour qu’il en soit ainsi et que l’UE avait tout intérêt à se dégager des USA pour mener une politique indépendante avec la Chine mais en son propre sein pour chercher les conditions de sécurité de chacun des protagonistes, la Chine était disponible pour une telle politique de développement et d’intérêt réciproque, pragmatisme, souveraineté et paix telle est la leçon chinoise. (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoireetsociete)

Par Zhang Hui et Liu Xin Publié: Avr 02, 2022 00:15   Le président chinois Xi rencontre le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen par liaison vidéo lors de la 23e réunion des dirigeants Chine-UE le 1er avril 2022. Photo : Xinhua

Le président chinois Xi rencontre le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen par liaison vidéo lors de la 23e réunion des dirigeants Chine-UE le 1er avril 2022. Photo : Xinhua


Le président chinois Xi Jinping, lors d’une réunion vidéo avec les dirigeants de l’UE vendredi, a présenté quatre suggestions sur la manière dont la Chine et l’UE peuvent coopérer pour aider à faire face à la crise actuelle en Ukraine, en particulier pour aider l’UE à jouer un rôle primordial dans la promotion de la communication entre l’UE, les États-Unis et l’OTAN et trouver des solutions pour construire un cadre de sécurité européen efficace et durable.

Les observateurs ont déclaré que la Chine offrait des solutions pragmatiques à l’UE tout en encourageant l’UE à être diplomatiquement indépendante sur la crise ukrainienne; et au lieu de faire pression sur la Chine pour qu’elle se joigne aux sanctions contre la Russie et à la pression des États-Unis, l’UE devrait prendre le contrôle de son propre destin et prendre des mesures pour sa sécurité.

Le président Xi a rencontré vendredi le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, par liaison vidéo lors de la 23e réunion des dirigeants Chine-UE, et ils ont procédé à un échange de vues sur la coopération bilatérale et la crise ukrainienne.

La Chine trouve profondément regrettable que la situation en Ukraine en soit arrivée là où elle est aujourd’hui. La position de la Chine sur la question ukrainienne est cohérente et claire. La Chine se tient toujours du côté de la paix et tire ses conclusions en toute indépendance après avoir pesé l’intérêt de chaque question. .

Tout en proposant des suggestions pour aider à résoudre la crise ukrainienne, M. Xi a déclaré que la Chine soutenait les efforts de l’UE en vue d’un règlement politique de la question ukrainienne et encourageait les pourparlers de paix à sa manière. La Chine restera en contact avec l’UE pour éviter une crise humanitaire plus grave.

M. Xi a noté que la cause profonde de la crise ukrainienne réside dans les tensions régionales en matière de sécurité en Europe qui se sont développées au fil des ans. Une solution fondamentale consiste à tenir compte des préoccupations légitimes de toutes les parties concernées en matière de sécurité. La Chine soutient l’Europe, en particulier l’UE, dans son rôle primordial, et soutient l’Europe, la Russie, les États-Unis et l’OTAN dans la tenue d’un dialogue pour faire face aux tensions qui se sont accumulées au fil des ans et trouver des solutions pour un cadre de sécurité équilibré, efficace et durable en Europe.

M. Xi a également souligné que la Chine et l’UE devaient s’engager à garder la situation sous contrôle, à prévenir les retombées de la crise et, surtout, à maintenir la stabilité du système, des règles et des fondements de l’économie mondiale, afin de renforcer la confiance du public.

Les quatre propositions de Xi sur la crise ukrainienne sont pragmatiques et rationnelles, et tiennent compte des considérations à long terme. Puisque la crise a déjà eu lieu, la solution n’était pas de se blâmer émotionnellement les uns les autres, mais d’offrir des solutions pratiques, a déclaré Wang Yiwei, directeur de l’Institut des affaires internationales de l’Université Renmin de Chine, au Global Times.

Les propositions de M. Xi ont mis en évidence les zones de coopération potentielles pour la Chine et l’UE afin d’aider à apaiser la situation sur la base du consensus selon lequel la Chine et l’UE ont appelé à un cessez-le-feu et à des pourparlers de paix, a indiqué M. Wang.

Empêcher qu’un conflit régional ne s’étende implique également que l’Occident ne s’emploie pas seulement à imposer des sanctions, mais songe à réduire ses pertes, a déclaré M. Wang, en avertissant que trop de sanctions pourraient entraîner une stagnation économique, une inflation et même une crise de la dette pour l’Europe.

Quelques heures avant les réunions des dirigeants Chine-UE vendredi, les analystes chinois ont averti que les relations Chine-UE ne peuvent pas être déterminées par la crise ukrainienne et que l’Europe ne devrait plus être prise en otage par les États-Unis en politique étrangère, car cela ne peut que saper considérablement les propres intérêts de l’UE, rendant difficile la reprise économique et les moyens de subsistance des citoyens, et allant à l’encontre de l’objectif de l’Europe de poursuivre dans la voie de l’indépendance stratégique.

Avant les pourparlers, plusieurs sources européennes ont affirmé que Bruxelles cherchait à avertir Pékin de ne pas soutenir la Russie dans la crise ukrainienne, et certains responsables de l’UE ont déclaré que toute aide de la Chine à la Russie « compromettrait » les relations avec ses plus grands partenaires commerciaux – l’Europe et les États-Unis – affirmant que le commerce entre la Chine et le bloc est beaucoup plus élevé que celui entre la Chine et la Russie.

L’UE devrait comprendre clairement que se tenir aux côtés de l’Occident pour sanctionner la Russie n’est pas conforme au principe de la diplomatie chinoise, a déclaré vendredi au Global Times Cui Hongjian, directeur du département d’études européennes de l’Institut chinois d’études internationales.

« L’UE est maintenant kidnappée par les États-Unis pour des raisons de sécurité, mais cela n’est pas conforme à l’indépendance stratégique que l’UE doit poursuivre », a déclaré Cui, notant que pour éviter d’être à nouveau prise dans l’eau bouillante, l’UE doit prendre en main son propre destin. Et le développement des liens avec la Chine offre à l’UE l’occasion de se développer de manière plus équilibrée et globale à long terme.

Cela aura un impact négatif important sur l’UE si elle prend des mesures commerciales contre la Chine. « Surtout au milieu de l’impact d’une interdiction énergétique avec la Russie, une coopération commerciale dégradée avec la Chine empêchera l’Europe d’assurer sa reprise économique post-pandémique et les moyens de subsistance de la population », a déclaré M. Cui, notant que l’UE serait « très imprudente » d’agir de la sorte.


Élargir la coopération

Au cours des entretiens de vendredi, le président Xi a également souligné que la crise ukrainienne s’ajoutait à une pandémie prolongée de COVID-19 et à une reprise mondiale chancelante. Dans un tel contexte, la Chine et l’UE, en tant que deux forces majeures, en tant que grands marchés et grandes civilisations, devraient accroître la communication sur leurs relations et sur les grandes questions concernant la paix et le développement mondiaux, et jouer un rôle constructif en ajoutant des facteurs stabilisateurs à un monde turbulent.

M. Xi a souligné que, depuis l’année dernière, les relations Chine-UE ont fait de nouveaux progrès malgré les défis, et que la coopération Chine-UE a obtenu de nouveaux résultats malgré les difficultés. Il a été prouvé que la Chine et l’UE partagent de vastes intérêts communs et une base solide pour la coopération, et que ce n’est que par la coopération et la coordination que les deux parties peuvent résoudre les problèmes et relever les défis.

Le président Michel et la présidente von der Leyen ont déclaré que la Chine est une force importante dans le monde. L’UE attache une grande importance à la position et au rôle internationaux de la Chine, ainsi qu’au développement des relations avec la Chine. L’UE a réaffirmé son attachement au principe d’une seule Chine et a exprimé son souhait d’échanges francs avec la Chine afin de maintenir la bonne dynamique des relations UE-Chine. les représentants de l’UE se sont également déclarés prêt à poursuivre l’approfondissement de la coopération avec la Chine

L’année écoulée a été marquée par des défis croissants dans les relations Chine-UE, en particulier après que l’accord global Chine-UE sur l’investissement a été bloqué par le gel unilatéral décidé par le Parlement européen en mai. Cependant, les liens économiques et commerciaux entre les deux pays restent solides et continuent de se développer. Au cours des deux premiers mois de 2022, l’UE a dépassé l’ASEAN en tant que principal partenaire commercial de la Chine après avoir perdu sa place en 2021, alors que le commerce entre la Chine et l’UE a bondi de 14,8% en glissement annuel à 137,16 milliards de dollars.

« La Chine et l’UE peuvent travailler ensemble pour faire face à une partie de l’impact de la crise ukrainienne ou de l’économie mondiale en établissant des mécanismes de coopération pragmatiques, ce qui profitera également aux relations Chine-UE », a déclaré M. Cui.

En ce qui concerne la crise ukrainienne, la Chine et l’UE, en tant que deux grandes puissances, pourraient renforcer la coopération sur la promotion des pourparlers de paix entre la Russie et l’Ukraine, et entre la Russie et les États-Unis, et fournir une aide humanitaire à l’Ukraine ainsi qu’explorer la coopération économique pour parvenir à une économie mondiale stable, ont déclaré des analystes.

Le discours de M. Xi a souligné que la Chine et l’UE devraient agir comme deux forces majeures et compenser les incertitudes dans le paysage international par la stabilité des relations Chine-UE, a indiqué M. Wang.

M. Wang a souligné que la stabilité des relations sino-européennes signifiait que leurs relations ne pouvaient pas être détruites par la crise ukrainienne, les questions relatives aux droits de l’homme ou par certains pays comme la Lituanie.

Commenter cet article