Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vendémiaire

Blog d'actualité politique

Déclaration du Parti Tudeh d’Iran

Publié le 8 Octobre 2022 par Vendémiaire in Moyen Orient-Asie Mineure

Déclaration du Parti Tudeh d’Iran
Nous regrettons que le secteur international du PCF et les sites du parti à défaut de l’Humanité ne donne pas systématiquement la parole aux partis communistes. Ce que nous faisons volontiers, merci Daniel Arias qui a exécuté cette recherche. Il souligne d’ailleurs que le Tudeh fondé en 1941 fut soutenu par l’URSS, aujourd’hui il est l’un des partis communistes iraniens et qui a particulièrement subi les répressions liées à ce soutien. Le Tudeh était particulièrement implanté dans le nord de l’Iran, lieu où s’expriment actuellement les manifestations. Comme en Russie les tensions sont vives entre l’entourage des “traditionalistes” et un peuple de plus en plus éduqué dont les aspirations sont bloquées par des structures archaïques un mélange de capitalisme moderne commerçant dans la mondialisation et un idéologie conservatrice d’un autre âge, la fortune pour les uns, la croyance et les miettes pour les peuples. Nous n’avons jamais sous-estimé la revendication des femmes iraniennes ni sous-estimé la nocivité des mollahs et vous remarquerez que nous passons très peu de nouvelles émanant de Téhéran même si nous condamnons les sanctions. Ce que je reproche personnellement c’est trois choses : 1) la première c’est de ne pas donner la parole au parti Toudeh qui a payé le prix fort de son sacrifice à la ligne de soutien à l’URSS d’abord alors que c’est un des partis les plus nobles et les plus exemplaires.
2) ce faisant on a des analyses complètement déséquilibrées qui ne mentionnent pas le poids des sanctions sur le renforcement des conservatismes, ni le fait que la guerre est la pire des choses qui soit. Il faut chaque fois rappeler le contexte et souligner que la situation des femmes iraniennes n’est pas celle des femmes afghanes comme l’a fait Daniel Arias. Comme il faut souligner que les Etats dirigés par des partis communistes sont ceux où la situation des femmes est la meilleure. 3) Bref se distinguer au maximum de la propagande de la CIA en soutenant les femmes et les minorités agressées. C’est un exercice sur lequel au plan intérieur Fabien Roussel se montre particulièrement habile par rapport aux outrances de la NUPES, pourquoi toujours s’aligner sur les pires en matière international ? (note de Danielle Bleitrach pour histoire et societe)

Si la nécessité d’une révolution en Russie comme en Iran semble une évidence pour nous communistes, est-ce bien le moment de la faire en pleine attaque frontale de l’Empire ?
Quel est le danger principal l’impérialisme où les nationalismes traditionalistes ?
Dans quelles conditions une révolution dans ces pays pourrait-elle vaincre les deux ennemis des peuples à la fois ?
Ces questions méritent d’être creusées.

—————-

Déclaration du Parti Tudeh d’Iran : Paix à vous dans la lutte héroïque des femmes, des jeunes et des étudiants du pays !

https://www.tudehpartyiran.org/2022/09/30/%d8%a8%db%8c%d8%a7%d9%86%db%8c%db%80-%d8%ad%d8%b2%d8%a8-%d8%aa%d9%88%d8%af%d9%87-%d8%a7%db%8c%d8%b1%d8%a7%d9%86-%d8%af%d8%b1%d9%88%d8%af-%d8%a2%d8%aa%d8%b4%db%8c%d9%86-%d8%a8%d9%87-%d9%85%d8%a8%d8%a7/

[version anglaise]

https://www.tudehpartyiran.org/en/2022/10/02/statement-of-the-tudeh-party-of-iran-a-passionate-salute-to-the-heroic-struggle-of-the-women-youth-and-students-of-the-country-iran/

[Traduction approximative par reverso Arabe Français]

Suite au meurtre brutal de Mahsa Amini, les mercenaires de la Direction du régime Velayat-e-faqih, nos compatriotes, en particulier et à leur tête, ont fermement condamné le traitement violent et inhumain du gouvernement de la République islamique et ont protesté contre. Les manifestations qui ne sont pas restées dans le cadre de l’assassinat de Mahsa Amini ont rapidement ciblé toute la souveraineté de la République islamique et sa nature réactionnaire et anti-populaire et appris quatre-vingts villes dans le pays. Bien que ces manifestations aient commencé sous le nom de Mahsa, le slogan “femme, vie, liberté” est devenu le slogan des luttes du peuple iranien à l’intérieur et à l’extérieur du pays contre la tyrannie du dirigeant.

Les manifestations populaires de ces derniers jours ont montré plus de quatre décennies de colère, de dégoût et de haine du peuple d’un régime criminel dont les politiques anti-populaires, réactionnaires et prédatrices ont propagé la corruption, le chômage, la gravité, la répression et la pauvreté et les graves privations dans la société, en particulier chez les femmes et les jeunes. En conséquence, la présence passionnée et active des jeunes et des étudiants dans les manifestations et les grèves dans le mouvement populaire actuel, malgré leur répression sévère par les mercenaires velayat-e faqih, s’étend davantage et ouvre de nouveaux domaines de lutte. Ces derniers jours, des étudiants de plus de quatre-vingts universités du pays, y compris l’Université de Téhéran, l’Université Shahid Beheshti, l’Université de technologie Sharif, l’Université d’art Shiraz, l’Université Shahid Madani d’Azerbaïdjan, l’Université de l’industrie pétrolière Abadan, Université Isfahan, Université Shiraz des sciences médicales, Université Bu-Ali Sina, Université Hamedan, Université Chamran d’Ahvaz, Université des sciences et technologies, Université polytechnique, Université Tabriz, Université Guilan, Ferdowsi University of Mashhad L’Université internationale de Qazvin et… en protestation contre la répression du régime, ils ont boycotté des classes qui ont été confrontées à une attaque brutale et brutale par les agents du régime et l’arrestation d’un grand nombre d’entre eux. Aussi, selon les dernières nouvelles hier soir, un son de tir a été entendu à l’Université Shiraz.

Les étudiants de notre pays, à la suite de l’invasion des universités par le régime et l’arrestation de plusieurs militants étudiants, dans diverses déclarations de différentes universités, Ils ont appelé à la libération des étudiants emprisonnés pour protester contre les comportements brutaux du régime et ont annoncé qu’ils seront libérés jusqu’à la libération inconditionnelle des étudiants Ils s’abstiendront de suivre des cours universitaires en personne ou sous forme virtuelle. Suite à la grève généralisée des étudiants dans le pays, un certain nombre de professeurs d’université et de professeurs ont également soutenu cette action courageuse par les étudiants dans le pays.

Dans le contexte de la poursuite de la lutte et des protestations populaires contre le gouvernement dictatorial, malgré la répression violente et sanglante de ces protestations par l’appareil de sécurité du régime de l’ignorance et du crime, le Parti Tudeh d’Iran, tout en soutenant les grèves et les protestations contre le droit des étudiants, les relier à d’autres manifestations et grèves populaires est une nécessité urgente pour passer à travers la barrière de la dictature religieuse au pouvoir. La nécessité de renforcer la lutte du peuple pour apporter le pouvoir au régime. Au cours du siècle dernier, les universités iraniennes ont toujours été une source de protection pour la liberté, la démocratie, la justice sociale et la souveraineté nationale.

Les changements rapides actuels et les actions du régime Velayat-e faqih contre le peuple ont montré que le gouvernement corrompu et réactionnaire de la République islamique est un obstacle fondamental à l’avancement et à la réalisation de notre patrie à la liberté, indépendance et justice sociale. Nous soulignons encore une fois que dans la situation actuelle dans plus de quatre-vingts villes du pays, des dizaines de milliers de jeunes, femmes et filles et étudiants du pays sont venus sur le champ de bataille avec le régime, La présence des ouvriers et des travailleurs qui ont été impliqués dans la lutte décisive avec la République islamique ces dernières années n’est pas tangible. Joindre la classe ouvrière et le peuple ouvrier à cette lutte et essayer de paralyser le gouvernement et les institutions économiques du régime dans la direction de changer l’équilibre du pouvoir en faveur du mouvement de protestation des masses peut jouer un rôle clé.

En allant vers l’organisation d’une grève générale et la coordination des protestations populaires autour de revendications communes, le régime dictatorial, cruel et corrompu du dirigeant et de ses organes de répression peut être mis en avant!

Que la paix soit sur vous aux femmes, aux jeunes et aux étudiants du pays qui ont fait preuve de tant de courage devant la machine de répression du régime Velayat-e faqih et qui ont défié la dictature du souverain !

Libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus des événements récents et de tous les prisonniers politiques d’opinion!

======

Position du Parti Tudeh le 25 février 2022 sur l’invasion en Ukraine.
[La position du Tudeh est nettement plus nuancée que celle du PCF tout en condamnant la décision de la Russie. Le Tudeh place dès le début du texte le commencement de la crise en 2014.]

https://www.tudehpartyiran.org/en/2022/02/28/the-statement-of-the-central-committee-of-the-tudeh-party-of-iran-on-the-war-in-ukraine-together-with-the-workers-and-toilers-of-the-world-and-the-progressive-forces-for-peace-against-war-aggressi/

=====

1978 dans les Yvelines un ami de Foucault ? L’ayatollah khomeini un religieux “modéré”.
À cette époque la France avait un autre ami Mohammad Reza Chah d’Iran.
Un moment où dans la tête des gauches occidentales la fin des révolutions prenait place.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/histoires-d-info/quand-l-ayatollah-komeiny-faisait-la-revolution-depuis-un-village-

Commenter cet article