Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vendémiaire

Blog d'actualité politique

Pour la libération du Dr Ahmed Eleuch, prisonnier d’opinion franco-tunisien

Publié le 14 Septembre 2009 par MS in Maghreb-Machrek

 

 Victime d’un véritable traquenard, un médecin de nationalité franco-tunisienne est incarcéré, dans des conditions déplorables, depuis le 30 juillet 2009 en Tunisie pour des opinions politiques exprimées en… 1995 !

Selon nos sources, très bien informées, le Dr Eleuch a effectivement soutenu un parti d’obédience islamiste il y a maintenant plus de 20 ans, soutien qu’il qualifie lui-même « d’erreur de jeunesse ». Le Dr Eleuch est depuis longtemps revenu à un islam modéré et tolérant.

Emprisonner aujourd’hui le Dr Ahmed Eleuch pour ses opinions reviendrait à emprisonner Serge July ou Gérard Miller (entre autres) pour avoir été maoïstes dans les années 70.

C’est en réalité son opposition au régime dictatorial de Ben Ali qui lui est reprochée. Si le Dr Eleuch est toujours en prison à l’heure actuelle, c’est qu’il a notamment refusé de signer l’indigne acte de contrition et d’allégeance au régime tunisien qui lui était proposé.

Mais qu’attendre du régime tunisien ? Sous couvert de défendre la laïcité de l’Etat tunisien (ce qui est louable), Ben Ali en profite pour supprimer toute opposition politique (ce qui est détestable). Et chacun sait par exemple le sort réservé aux défenseurs tunisiens (notamment aux femmes) des Droits de l’Homme en Tunisie…

Ben Ali, caressé dans le sens du poil par notre président Sarkozy, a pourtant tout à perdre à s’obstiner à soutenir ses sbires en maintenant le Dr Eleuch en prison. Il y gagnerait sur le plan international en le libérant.

Nous appelons donc à soutenir le Dr Eleuch, prisonnier d’opinion, en multipliant les interventions et l’information afin d’obtenir sa libération.

 

Michel Strausseisen

 

Ci-dessous, deux des interventions diffusées sur Internet pour la libération du Dr Eleuch.

 

 

 

Constitution du Comité International pour la Libération de Ahmed Eleuch

Franco-tunisien, Prisonnier d’opinion en Tunisie depuis le 30 juillet 2009, après 20 ans d’exil

 

Rentré pour des raisons familiales, après vingt ans d´exil forcé de son pays d’origine (Tunisie), le Dr Ahmed Eleuch, psychiatre exerçant à Saint Denis (93 - France), a été arrêté le 30 juillet 2009 à l´aéroport, dès son arrivée à Tunis, et aussitôt écroué à la prison de Mornaguia (environs de Tunis). Il devait rendre visite à ses parents après tant d’années d’exil, craignant particulièrement pour son père, qui est actuellement très malade. Doté d´un passeport tunisien périmé depuis 2007, c´est muni de son seul passeport français qu´il s’était rendu en Tunisie. Il aurait dû rentrer en France le 11 Août, pour reprendre sa vie professionnelle et familiale.

Ne connaissant pas l’existence d’une condamnation prononcée contre lui par contumace, le Dr Ahmed Eleuch a fait opposition immédiatement à cette condamnation. Vendredi 7 août 2009, le tribunal de Première Instance de Tunis l´a condamné à quatre ans d´emprisonnement ferme avec exécution immédiate, lui reprochant des faits liés à des opinions politiques remontant à l’an 1995. Il s’agirait d’une réunion tenue avec des opposants proches du mouvement tunisien « En-Nahdha ».

Ahmed ELEUCH possède la double nationalité franco-tunisienne. Ses quatre enfants et son épouse, Afifa Eleuch, sont actuellement en France, complètement bouleversés par cette  tragédie familiale.

Psychiatre depuis vingt cinq ans, dont vingt deux ans d´exercice en France, le Dr Eleuch est un homme particulièrement pacifique, tolérant et modéré. Ses compétences, reconnues dans divers domaines de la Psychiatrie, lui ont permis d’être l´auteur d´articles et de livres portant sur des sujets professionnels. Il a donné une série de conférences en Europe, notamment sur la pédopsychiatrie, la thérapie du couple et la thérapie familiale.

A l’initiative de ses collègues médecins et professionnels de la santé en France, ainsi que de ses nombreux amis, nous annonçons ce jour, 28 août 2009, la création du Comité International pour la Libération d’Ahmed Eleuch (C.I..L.A.E). Nous manifestons ainsi notre solidarité inconditionnelle, notre sympathie avec le Docteur Eleuch, ainsi que notre engagement à agir et à mobiliser les autorités françaises et toutes les composantes de la société civile, en vue d’obtenir sa libération urgente.

Le comité considère qu’il serait intolérable que le Dr Eleuch continue injustement à croupir en prison, au moment où la Tunisie déclare officiellement que tous les exilés d’opinion et les réfugiés politiques de tous bords sont les bienvenus sur le sol tunisien. Nous notons avec stupéfaction que, contrairement à ce que certaines personnes ou associations ont avancé, Ahmed Eleuch n’a jamais été réfugié politique ; il s’est pourtant vu refuser, depuis 2007, le renouvellement de son passeport tunisien, pour des raisons certainement liées à ses opinions.

Le Comité International pour la Libération d’Ahmed Eleuch (C.I.L.A.E.) est ouvert à tous celles et ceux qui souhaitent apporter leur soutien ou leur aide à cette cause. Le comité ne revêt aucun caractère politique ou religieux, et sera immédiatement dissous dès le retour en France d’Ahmed Eleuch, que nous espérons le plus rapide possible.

Pour assurer "la plus grande mobilisation" autour de cette revendication « Liberté pour Ahmed Eleuch », les membres du comité auront recours à tous les moyens pacifiques et légitimes.

Nous espérons sincèrement que les autorités tunisiennes prennent en considération leur propre intérêt en mesurant les retombées très négatives, en termes d’image de la Tunisie à l’étranger, de l’arrestation et de l’incarcération du Dr Eleuch.

 

Dr Patrick Chaltiel

Psychiatre des Hôpitaux, Chef de Service et Responsable de Pôle à l’EPS de Ville Evrard (France).Président du Comité International pour la Libération de Ahmed Eleuch (C.I.L.A.E.).

 

Contact : Liberez.ahmed.eleuch@gmail.com

 

 

AHMED ELEUCH, NOUVEAU PRISONNIER PERSONNEL DU GENERAL BEN ALI

Tunisnews.net, CIDT-Tunisie, SOS-Torture, droits de l'homme

Par saied mabrouk Groupe Actif et militant

le 28/08/2009 -

 

CENTRE  D’INFORMATION  ET  DE  DOCUMENTATION  SUR  LA  TORTURE
CIDT-TUNISIE

Association de citoyens du monde pour le droit des Tunisiens à ne pas être torturés 
Membre du Réseau SOS-Torture de l'OMCT-Genève

Comité d’honneur : 
M. Jacques  FRANÇOIS
Mgr. Jacques  GAILLOT
Dr. Hélène  JAFFÉ
M. Gilles PERRAULT
M. François DE  VARGAS   
Président :
Jean-Marc MÉTIN


Besançon, le 27 août 2009


Psychiatre parisien tombé entre les mains des tortionnaires de Tunis,

AHMED ELEUCH, NOUVEAU PRISONNIER PERSONNEL DU GENERAL BEN ALI


C’est donc à présent quasiment certain : Ahmed ELEUCH est voué à purger les 4 ans de prison auxquels l’avait condamné un simulacre de tribunal, bras articulé du pouvoir.

Dr. ELEUCH, psychiatre franco-tunisien en région  parisienne depuis deux décennies, était rentré le 31 juillet à Tunis pour rendre visite à ses vieux parents malades. Auparavant, il avait tenté vainement d’obtenir son passeport tunisien. Selon toute vraisemblance, la police politique de l’ambassade l’aurait soumis au chantage classique : s’aligner sur le pouvoir ou rester sans passeport. Il semble même qu’un repenti tunisien l’ait appelé pour l’inciter à faire le voyage sans crainte. Etait-ce un guet-apens ou ce débris de l’opposition a-t-il lui-même été abusé par la police ?...

Toujours est-il que Dr. ELEUCH aurait obstinément rejeté cette ignominie, lui qui est resté éloigné de son pays depuis de si longues années, attristé par le sort fait à son peuple, privé de tous ses droits, hormis celui de consommer et d’applaudir… Médecin et intellectuel connu et respecté dans les milieux de l’immigration et de la diaspora tunisiennes, Dr. ELEUCH avait foi dans un islam ouvert, éclairé et fédérateur, loin de la violence et des soubresauts sanglants, comme certains pays musulmans ont pu en connaître.

C’est cet homme-là qui a refusé d’abdiquer sa liberté et de courber l’échine, qui doit aujourd’hui servir d’exemple, si besoin était. Il a osé…

Or, le général de renseignement Zine Ben Ali, qui gouverne la Tunisie depuis 22 ans et qui rempile pour cinq ans en octobre prochain, n’apprécie pas qu’on le contrarie. MARZOUKI, HOSNI, BENSEDRINE, YAHYAOUI OU ABBOU, entre autres, l’ont contrarié. Tous ont été à un moment ou à un autre ses prisonniers personnels. Ils ne sortent de prison qu’après avoir subi ce que ce tortionnaire en chef espère être des séquelles irréversibles. 

Or, Dr. ELEUCH est un être modeste qui n’a jamais recherché la notoriété. En lui infligeant quatre an de prison ferme, M. Ben Ali semble avoir calculé qu’il se retrouvera en tête à tête avec sa victime, surtout par ces temps difficiles où nombre d’anciens opposants se sont mués en agents zélés de la tortiocratie, avec pour mission de débarrasser le militaire au pouvoir de ses opposants à l’étranger, notamment en France, y compris par de véritables opérations d’intox et de renseignement. L’un de ces agents installé en Suisse a tenté en vain une intox d’envergure auprès du Comité des Nations unies contre la Torture. Mais la « culture de la torture » qui règne à Tunis y est si connue que c’était peine perdue

Par ailleurs, on n’oubliera pas que le général Ben Ali vient de déposer officiellement sa candidature aux élections du 25 octobre, pour exercer le pouvoir jusqu’en 2014 et jusqu’à ce que mort s’ensuive. Il a donc besoin de faire taire toutes les voix discordantes, tant qu’il n’y a pas un prix à payer. Autrement, il peut se montrer pragmatique, voire magnanime…

C’est pour cela que nous appelons toutes les parties capables de lui porter secours, notamment le milieu médical en France, à se mobiliser pour que le franco-tunisien puisse voir ses parents et rallier sa famille et son cabinet médical au plus vite. Cela ne sera certainement pas facile, mais seul, il n’a aucune chance. 

Khaled BEN M’BAREK

Coordinateur

 

Source : tunisnews.net

 

 

Commenter cet article

Madame Moulin Zaina Sylvie 11/07/2010 00:29



Je suis ravie pour toute la famille Eleuch que le papa puisse reprendre une vie normale auprès des siens. Bravo à vous Madame pour votre combat. Ce que l'on oublie souvent c'est
que c'est bien souvent les femmes qui mennent le combat.


A vous Madame La femme est l'avenir de L'homme. Comme disait Monsieur Louis Aragon. Et que les Dyonisiens soit fière de retrouver leur Docteur.

Bien cordialement à toute la famille Eleuch.


Madame Moulin Zaina Sylvie. EX habitant de St-Denis.