Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vendémiaire

Blog d'actualité politique

Le syndic de faillite....

Publié le 26 Septembre 2007 par XT in France-Politique - société

Le syndic de faillite....

François Fillon nous annonce que la France est en faillite. Déclaration grave. Car la caractéristique d'une société ou d'un Etat en faillite est qu'ils ne peuvent plus faire face à leurs obligations ni rembourser leurs créances. Une telle déclaration est donc totalement irresponsable :
1°) elle nuit gravement au crédit de la France sur les places financières internationales. Au pire, la France risque de ne pas trouver d'argent pour boucler ses échéances, au mieux le coût du crédit risque de s'élever. Il y a quelques années, un gouverneur de la Banque de France qui se serait laissé aller à une telle déclaration aurait été révoqué sur le champ.
2°) elle ruine définitivement la crédibilité de la majorité au pouvoir ainsi que celle de tout le gouvernement dont chaque membre (à commencer par le Président de la République qui fut ministre des finances voici deux ans) fut ministre dans l'un ou l'autre des gouvernements précédents. Aux mieux ces ministres sont totalement irresponsables, au pire ceux qui nous ont conduit à cette situation de faillite risquent de l'aggraver, notamment en distribuant des "paquets cadeaux fiscaux" à ceux qui n'en ont pas besoin (réduire les recettes de 15 à 20 milliards d'euros alors que le déficit budgétaire s'élève déjà à 42 milliards et contribue notoirement à la "faillite" annoncée est une attitude irresponsable ou pour le moins complètement schizophrène...)
Heureusement, non la France n'est pas en faillite. En tout cas pas plus que l'immense majorité des pays occidentaux (n'oublions pas que plus de 50% de la dette française est due à des créanciers... français, banques ou particuliers...). Il s'agit évidemment d'une antienne typique du discours de droite et destinée à nous préparer à un tour de vis fiscal après avoir distribué des cadeaux pour satisfaire sa base idéologique. François Fillon nous avait habitué ces dernières semaines à un effacement - à une inanité complète diraient certains - nous savons désormais que c'est un dangereux jobastre : ces gens-là se sentent tant investis de leur idée de rupture quasi mystique qu'ils effacent de leur mémoire le fait que depuis 15 ans ils ont gouverné 10 ans et que leurs deux quinquennats furent désastreux au regard de la gestion de la dette et des déficits.
Dans ces conditions, il est effectivement temps de supprimer le poste de premier ministre qui s'apparente plus à celui de syndic de faillite... intellectuelle.

Xavier Théry

Commenter cet article