Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 12:14

Après la parution de l'article [ Sur le Manifeste communiste, Engels 1890, Andler 1901 ], un lecteur me demande quel est le titre exact du texte : Manifeste du parti communiste ou, comme l'écrit Andler : Manifeste communiste (Maximilien Rubel plus tard traduira de même).

On sait que le texte avait été commandé en novembre 1847 par le petit groupe, réuni en congrès, des ouvriers et artisans, (pour la plupart allemands en exil en France), de la Ligue des Communistes, née en 1847 de la Ligue des Justes. 

Sur l'histoire de la Ligue, cf. :

[http://www.marxists.org/francais/engels/works/1885/10/18851008.htm]

Il ne s'agissait pas alors encore à proprement parler d'un parti, mais d'un groupe uni par une réflexion commune (et parfois contradictoire) sur les modalités de la lutte contre cette société injuste, et sur les objectifs à se fixer.  

Marx, qui vivait à Bruxelles, se mit au travail, et, à partir des apports des adhérents de la Ligue, des études préalables d'Engels, et de ses propres réflexions, rédigea fin 1847 ce texte qui parut en allemand, à Londres (février 1848), et sans nom d'auteur, sous le titre de Manifest der Kommunistischen Partei. Le mot "Parti", on le voit, figure bien dans le titre.

Si les retombées furent d'abord confidentielles, à l'évidence, la postérité du texte fut considérable. Les études et commentaires sur le Manifeste sont innombrables, et je me garderai ici de faire un choix en qualité. J'en donnerai seulement à l'occasion quelques unes en documents.

Je signale, en ce qui concerne la genèse du texte, l'article indispensable de Jacques Grandjonc, "Six mois de débats démocratiques avant la publication du manifeste communiste", consultable sur http://jean-pierre.proudhon.pagesperso-orange.fr/p_j_prou/bruxelle.htm

La question qui vient immédiatement à l'esprit, quand on évoque le Manifeste sans se laisser enfermer dans une lecture de muséographie, est naturellement de se demander quel sens a cette lecture aujourd'hui ? Une des meilleures réponses, me semble-t-il, est donnée par Claude Mazauric dans : Karl Marx, Friedrich Engels, Manifeste du Parti communisteTraduction de Laura Lafargue. Précédé de Lire le Manifeste par Claude Mazauric, Librio, 2000. Elle ne figure pas sur le Web ; je signalerai bientôt quelques points de vue qui y sont lisibles. 

 

René Merle

Partager cet article

Repost 0

commentaires