Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 17:41

Personne ne savait grand chose des Rwandais avant qu'il ne soit trop tard et le massacre de 800.000 d'entre eux. Aujourd’hui en Birmanie, la survie des Rohingya ne tient qu'à un fil. Des brutes racistes distribuent des prospectus appelant à exterminer cette petite minorité birmane. Des enfants ont été abattus à la machette et des meurtres atroces ont été commis. Tout indique que si nous n’agissons pas, nous courons droit vers l'hécatombe.

Les génocides se produisent quand personne ne réagit à leurs signes avant-coureurs, comme ceux que l’on voit aujourd’hui en Birmanie. Les Rohingya sont un peuple très pauvre et pacifique. Ce qui leur est reproché? Avoir une couleur de peau plus sombre et «voler les emplois» du reste de la population. Ces 800 000 personnes pourraient être exterminées si nous n’agissons pas. Nous avons abandonné trop de peuples. N’abandonnons pas les Rohingya.

Le président birman Thein Sein a le pouvoir et les ressources pour protéger les Rohingya il lui suffit d'en donner l'ordre. Dans quelques jours, il se rendra en Europe pour parler contrats. Si les dirigeants européens l'accueillent avec un immense tollé en faveur de la protection des Rohingya, il s'y pliera vraisemblablement. Rassemblons 1 million de signatures et nous afficherons des dizaines de photos de ce qui se passe en Birmanie aux abords des lieux de rencontre des dirigeants.

https://secure.avaaz.org/fr/burma_the_next_rwanda_fr/?bsfSibb&v=26540

Torture, viols en réunion, exécutions sommaires… les groupes de défense des droits humains parlent de «purification ethnique » pour décrire la brutalité des exactions en Birmanie. Plus de 120.000 Rohingya ont déjà dû prendre la fuite ; la plupart se sont réfugiés dans des camps de fortune près de la frontière alors que d’autres ont pris le bateau et sont morts de noyade, de faim, ou sous les balles tirées par les garde-côtes des pays voisins. Les rapports indiquent que les violences s’aggravent -- récemment cette année, le Président Thein Sein a récemment déclaré l’état d’urgence après une nouvelle série d’agressions meurtrières. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'un massacre de grande ampleur ne soit perpétré.

Les génocides peuvent être évités quand les gouvernements s'y opposent, mais le régime birman n'en prend pas le chemin. Récemment, un porte-parole du gouvernement a admis que les autorités faisaient appliquer une réglementation qui interdit aux Rohingya d’avoir plus de deux enfants et oblige les couples qui veulent se marier à obtenir une permission spéciale. Et des rapports d'experts montrent que les autorités ont ignoré et même participé à des opérations de "nettoyage ethnique". Le président Sein a dû reconnaître ce qui arrive aux Rohingya mais jusqu'ici il a refusé de prendre les mesures nécessaires pour stopper les violences et les protéger.

Le risque de génocide plane au-dessus de la Birmanie s'il ne fait rien, mais le monde entier est concerné. A travers les relations commerciales, le Premier ministre britannique Cameron et le président français Hollande disposent d'un levier d'action puissant -- s'ils l'utilisent lors de leurs rencontres ce mois-ci pour presser Sein à agir, des vies peuvent être sauvées. Faisons en sorte qu'ils agissent. Nous nous sommes défilés devant trop de peuples en danger, n'abandonnons pas les Rohingya. Joignez-vous à la mobilisation et diffusez cet appel à tout votre entourage:

https://secure.avaaz.org/fr/burma_the_next_rwanda_fr/?bsfSibb&v=26540

À plusieurs reprises les membres d’Avaaz ont soutenu les Birmans dans leur lutte pour la démocratie. Lors de la violente répression du régime contre les moines bouddhistes en 2007, les membres d’Avaaz ont donné des centaines de milliers d'euros pour financer un soutien technique et éducatif auprès des militants qui cherchaient à contourner le blocage des communications. En 2008, après le passage du cyclone qui a fait plus de 100.000 morts mais alors que le régime militaire cupide bloquait l'aide humanitaire internationale, nous avons rassemblée plusieurs millions d'euros pour les donner directement aux moines qui étaient en première ligne sur le font de l'assistance aux victimes.

Notre communauté n'existait pas quand le génocide a été perpétré au Rwanda il y a 20 ans. Aurions-nous fait ce qui était nécessaire pour le stopper? Montrons par notre soutien aux Rohingya notre réponse à cette question.

Avec espoir et détermination,

Luis, Jeremy, Aldine, Oliver, Marie, Jooyea et toute l’équipe d’Avaaz

Partager cet article

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Asie
commenter cet article

commentaires