Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 12:09

Le Collectif communiste Polex constate que la crise de l’Europe supranationale, instrument politique des spéculateurs boursiers et des multinationales, s’aggrave de jour en jour : faire de temps à autre un discours sur la croissance ne change rien, quand parallèlement on approuve l’austérité budgétaire et la soumission aux marchés financiers.

L’heure n’est plus à « sauver l’euro et l’Europe », comme le préconisent les partis de droite et socialistes, et même le Front de Gauche. Nous devons aujourd’hui projeter une issue politique favorable à ceux qui vivent de leur travail en Europe, dans l’effondrement prévisible de « l’Euroland ». La « sortie de l’euro » ne sera pas la solution, si elle ne s’accompagne pas des mesures de rupture suivantes :

 

1) Annulation de la dette publique, qui condamne les peuples à l’austérité au profit des financiers spéculateurs.

 

2) Fermeture du marché obligataire, conséquence logique de l’annulation de la dette puisque les marchés ne prêteront plus à un pays qui ne les rembourse pas. Pour financer la trésorerie de l’État et les investissements publics il faut donc imposer aux banques et compagnies d’assurance d’acheter obligatoirement des quotas de titres d’État ; s’appuyer sur l’épargne nationale ; restaurer le pouvoir de chaque banque centrale nationale de faire des avances sans intérêt et parfois non remboursables à leurs États respectifs, en s’émancipant de la BCE.

 

3) Appropriation collective des secteurs stratégiques de l’économie (banques, assurances, eau, énergie, transports, etc.).

 

4) Mise en place de l’encadrement du crédit et de la sélectivité du crédit.

 

5) Restauration du contrôle des changes et des mouvements de capitaux.

 

6) Prise de mesures de préservation et de développement de l’outil industriel de chacun des pays euro dans l’esprit des coopérations que construisent les états d’Amérique latine (ALBA), telles que les prévoyait la charte de la Havane de 1948.

 

7) Augmentation des salaires et du pouvoir d’achat des salariés.

 

8) Droit opposable à l’emploi, pour permettre la relocalisation des industries.

Toutes ces mesures impliquent, évidemment, non seulement un refus total des traités européens projetés, mais la dénonciation de ceux existants de Maastricht et Lisbonne, qui aliènent la souveraineté nationale et populaire des peuples d’Europe au profit de « l’Eurostérité », et la sortie de l’OTAN, machine de guerre impérialiste contre les peuples et gouffre financier.

La seule issue à la situation actuelle, dans tous les pays d’Europe, est le développement de mouvements populaires capables d’imposer ces objectifs, organisés en commun par toutes les organisations qui les partagent.

 

Collectif communiste Polex Paris, le 07 juin 2012

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Europe
commenter cet article

commentaires