Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 19:45

Le 11 novembre dernier, les téléspectateurs de FR3 eurent droit pendant deux heures à la retransmission des cérémonies parisiennes de commémoration de l’Armistice de 1918, accompagnée de commentaires- débats de deux journalistes sous l’égide de C.Gaessler. En fait, en guise de célébration, nous avons assisté à une opération politicienne, disons-le, scandaleuse  visant à se servir du souvenir des millions de victimes de la grande tuerie pour justifier l’actuelle  politique interventionniste et néocolonialiste du gouvernement Hollande.

Certes,  le massacre fut évoqué. Il le fallait bien. Mais tout à fait formellement. Rien sur les causes historiques du conflit, rien sur les responsabilités majeures des impérialismes allemand, français et russe. Comme si le travail mémoriel auprès des jeunes générations n’avait pas comme fondement de contribuer à permettre aux peuples d’empêcher toute nouvelle catastrophe. On a d’ailleurs vu ce qu’était devenu le fameux « Plus jamais ça ! » en 1939…Mais le plus choquant est ailleurs : le téléspectateur s’est-il rendu compte qu’il fut beaucoup plus question en cette occasion aussi bien dans les paroles et les gestes du chef de l’Etat que dans les « analyses » des commentateurs de l’émission, de l’Afghanistan que des tranchées de 14-18 ? On aurait pu trouver quelque descendant de poilu mort au combat (ou fusillé pour l’exemple…) pour recueillir son témoignage devant la caméra. Tâche impossible apparemment puisque c’est la douleur d’enfants éplorés par la mort de leur jeune papa en Afghanistan que l’on a recrutée pour les besoins de la cause. Et comme si cela ne suffisait pas pour la démonstration, ce n’est pas une photo du Chemin des Dames qui clôtura de  fait  le reportage, mais celle d’une dizaine de jeunes récemment tués sur cette terre si lointaine. Tués pour la France ? Ou pour tenter d’assurer une présence significative néocolonialiste de l’impérialisme occidental ? François Hollande n’a-t’ il  pas déclaré, en substance, dans sa courte allocution publique que tous ces jeunes ont « donné » leur vie, quelle que soit l’époque, pour que « le drapeau français puisse flotter partout où il doit le faire » ? Décidément, plus sarkozyste que moi, tu meurs, puisque c’est au prédécesseur de F.Hollande que l’on doit cette agglomération dans une même date de tous les conflits qui ont impliqué la France. Non, Messieurs  les Présidents, même si la mort reste la mort, il n’est pas vrai que celle d’un poilu de Verdun a le même sens que celle d’un combattant de Dunkerque ou de Châteaubriant, de Dîen-Bîen-Phu ou d’ Alger .

Les objectifs politique de cette opération ont été heureusement dénoncés par de nombreux historiens, et ce depuis la décision de N.Sarkozy, qui ont ainsi respecté l’objectivité et l’honnêteté. On ne peut pas en dire autant, malheureusement, de la plupart des organisations politiques et des médias français. En particulier je regrette profondément que le journal « L’Humanité » n’ait pas consacré une ligne à l’évènement dans sa livraison du lundi 12 novembre. Certes, on objectera que dans son numéro du 13 novembre figure en dernière page un dessin humoristique relatif à cette question (mais cela ne fait pas le compte) et également un article de Charles Sylvestre avec lequel je suis pour l’essentiel d’accord ; mais c’est dans la rubrique « Rubriques et idées » dont les auteurs n’engagent qu’eux-mêmes ; une prise de position officielle de la direction du PCF aurait été la bienvenue. Viendra- t-elle un jour ?

 

Vincent Ferrier

Partager cet article

Repost 0

commentaires