Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 08:08

 Les UNIONS LOCALES ET DES SYNDICATS CGT DE :

Auchel-Béthune-Bruay-Isbergues-Lillers.

Le 19 mars 2013


Adresse à la Confédération, aux Fédérations, aux UD, aux ULs, aux US.


Réunies le 19 mars 2013 à Béthune, nos Unions Locales, et syndicats, s’adressent à l’ensemble des structures de la CGT concernant le projet de Loi, dites « Loi Sapin de sécurisation des emplois » qui fait suite à l’ANI du 11 janvier 2013, pour laquelle les premiers débats à l’Assemblée Nationale débuteront le 2 avril prochain.

Nous avons interpellé les trois députés des circonscriptions du territoire de nos ULs, afin qu’ils se prêtent à un débat de fond et public sur ce projet, ainsi que pour connaître leur position lors du ou des votes, nous n’avons pas eu de réponse.

Le Camarade Thierry LEPAON, lors de son discours du 18 mars, journée d’ouverture du 50ème Congrès de notre Confédération CGT a émis l’idée d’une nouvelle journée de mobilisation entre le 2 et le 5 avril prochain, et nous sommes complétement en accord avec cette proposition. Les travailleurs doivent faire plier ce gouvernement.

En 2010, lors de la bataille pour les retraites, nous avons milité, manifesté, fait des actions visibles sans relâche du mois de février au mois de novembre (parfois 3 manif ’actions par jour et de nuit). Cela avait permis d’augmenter notre nombre de syndiqués mais aussi la confiance en la CGT puisque sur notre territoire dont le centre politique et administratif est la Sous-Préfecture de Béthune, lors des élections TPE, la CGT a obtenu 44% des voix.

Aujourd’hui, le nouveau gouvernement semble décidé à faire voter cette nouvelle Loi de recul social dans les délais les plus brefs pour qu’elle soit appliquée rapidement.

En 2012, la CGT a pris ses responsabilités voire même des risques en étant la seule Confédération à oser appeler à battre le président en place, c’est-à-dire à voter pour le président actuel. Pourtant celui-ci et ses ministres, préfère à notre CGT, l’avis et la signature de ceux qui ne se sont pas mouillés dans un appel clair à battre Sarkozy, et qui n’ont jamais mouillé la chemise pour mettre dehors cette droite décomplexée qui nous a attaquée pendant 5 années de galère, malgré le syndicalisme « rassemblé » (?)… une erreur !

Ainsi, nous interprétons avec cette posture méprisante, que le gouvernement actuel a choisi son côté, celui des patrons qui depuis des années attendaient cette Loi qui va à l’encontre de nombreuses et historiques conquêtes sociales et de droits pour les travailleurs, et alors que nous, la CGT et les travailleurs, demandons depuis des années, une Loi contre l’interdiction des licenciements et de nouveaux droits pour intervenir en amont.

Les délais imposés par le gouvernement ne nous laissent pas beaucoup de choix dans la construction des actions. Nous n’avons pas le temps de faire grandir la mobilisation à partir de nos territoires afin de l’élargir.

Notre proposition est donc que la CGT appelle le jour décidé, à un déploiement de l’ensemble de ses forces militantes, de ses sympathisants et des salariés… à Paris, et l’occupation jour et nuit des abords de l’Assemblée Nationale, le haut lieu de décision politique, jusqu’au retrait de ce projet.

Face au mépris, répondons par notre présence en nombre, unie et déterminée face au Palais Bourbon, pour dire STOP, ça suffit du recul social et des cadeaux au patronat.

Contre ceux qui veulent nous trahir, faisons du Pont de la Concorde, notre Place Tahir.

La CGT ne peut plus admettre d’être considérée comme un syndicat minoritaire alors qu’il est majoritaire avec nos partenaires de luttes de FO-SUD et FSU.

Bien sûr que nous voulons l’unité la plus large pour gagner sur les revendications et obtenir de nouveaux droits, mais nous refusons d’être trahis et d’être vendus au moins-distant avec un Loi rétrograde qui ne concernera jamais, ô non jamais, celles et ceux qui l’auront signée ou qu’ils l’auront votée pour satisfaire une minorité qui nous opprime.

Nous espérons être entendus par le Congrès et les Congressistes, mais aussi par toutes les structures de la CGT du bas en haut. Toutefois et quoi qu’il en soit, nous serons prendre nos responsabilités, car il en va des conditions de vie et de travail de dizaines de millions de salariés livrés en pâture au patronat.

Ceux qui ont signé, ceux qui vont voter, nous prennent pour des ânes, alors nous serons têtus et nous ne lâcherons rien comme il est indiqué sur notre banderole commune depuis 2010.

Unité OUI, compromission NON : Résistance offensive déterminée !

Recevez nos salutations les plus fraternelles mais aussi les plus déterminées.

 

 

http://bellaciao.org/fr/spip.php?page=article_txt&id_article=134149

Partager cet article

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Syndicalisme
commenter cet article

commentaires