Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 12:18

COMMUNIQUÉ NATIONAL DE L'UNEF

A l’université Paris 1, les appels à la violence contre les syndicalistes de l’UNEF se multiplient depuis plusieurs jours. Ils sont diffusés sur les réseaux sociaux et des sites internet d’extrême droite, accompagnés de photos et des vidéos diffamatoires désignant des militants de l’UNEF.

C’est dans ce contexte et après avoir reçu des menaces par des appels anonymes, qu’une des militantes de l’UNEF a été agressée hier soir. En sortant de son domicile, elle était attendue par un individu qui lui a assené deux coups à l’arme blanche, au visage et à la gorge, entrainant son hospitalisation. Ses jours ne sont pas en danger.

L’UNEF ne tolèrera pas que cet acte reste impuni.

Une plainte a été déposée. L’UNEF demande que tous les moyens soient mis en œuvre pour que la police arrête rapidement l’auteur de l’agression et mettent en cause les individus qui ont relayés les appels à la violence sur internet.
L’UNEF ne laissera pas un climat de peur s’instaurer dans les universités.
La militante de l’UNEF a été agressée parce qu’elle était syndicaliste. L’auteur de l’agression a proféré des menaces verbales contre son expression syndicale.

En aucun cas la violence et la peur, que des militants d’extrême droite cherchent à diffuser dans les universités, ne doivent remettre en cause les libertés syndicales des étudiants.

L’UNEF demande à la Ministre de l’Enseignement Supérieur de condamner fermement cette agression et de prendre les dispositions pour que la sécurité des militants syndicalistes soit assurée dans tous les établissements d’enseignements supérieurs.

L’UNEF demande un renforcement de la surveillance des réseaux d’extrême droite et la fermeture de sites internet relayant des appels à la violence.

L’UNEF demande l’ouverture d’une enquête disciplinaire pour identifier et sanctionner les étudiants de l’université Paris 1 qui ont contribué aux appels à la violence.

 


Communiqué Local
Agression d'une militante de l'UNEF Paris 1 :
les responsables devront rendre des comptes !



Jeudi soir, une responsable de la section de l'UNEF Paris 1 a reçu deux coups de couteau au visage et à la gorge devant chez elle. L'UNEF Paris 1 demande des réponses politiques et judiciaires immédiates.

Lundi, une altercation a eu lieu à Tolbiac autour d'un affichage entre la Fédé Paris 1 et l'UNEF Paris 1. Lors de cette altercation, des militants de l'UNEF Paris 1 ont été frappés et victimes d'insultes racistes, sexistes et homophobes. Des plaintes ont été déposées à ce sujet. Lors de cette altercation, des barres de fer ont été trouvées par des militants de l'UNEF, qui les ont remises à la sécurité du centre universitaire.

Cet évènement a été instrumentalisé  par des membres de la Fédé Paris 1 et de l'UNI-Met Paris 1 qui en ont diffusé une vidéo diffamatoire. Une nouvelle plainte a été déposée. Cette diffusion, exclusivement relayée par des sites d'extrême droite, a été l'occasion d'appels au viol, à la violence et au meurtre des militants de l'UNEF.  Pendant les jours qui ont suivi, les menaces se sont faites de plus en plus fortes, avec la communication de coordonnées de militants de l'UNEF Paris 1 et des appels anonymes de menaces.

C'est dans ce contexte qu'une responsable de l'UNEF Paris 1 a été agressée au couteau devant chez elle. L'individu a clairement fait référence à son engagement syndical  avant de porter les coups de couteau à son visage et à sa gorge. Elle a été hospitalisé, ses jours ne sont pas en danger.

Cette agression est un acte politique qui vise à faire taire des militants syndicaux pour le simple motif de leur engagement. Nous refusons de nous laisser intimider et demandons que cette affaire trouve une issue. L'UNEF Paris 1 exige :

- Que l'université s'exprime pour condamner les violences à l'encontre des militants syndicaux

- Qu'une enquête disciplinaire confonde les auteurs de menaces et permette d'identifier les responsables « associatifs et apolitiques » à l'origine de diffusion de la vidéo diffamatoire ayant entraîné ce climat et cette agression

- Si une organisation devait être reconnue comme responsable et donc complice, nous demanderons sa dissolution ainsi que l'exclusion des étudiants concernés

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires