Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 13:46

Ces derniers jours, les événements de Bretagne nous ont interpellé, comme on dit pudiquement. À vrai dire, ils nous ont secoué.

Nous avons vu des salariés d'un abattoir repousser physiquement les travailleurs d'un autre site victimes d'un brutal plan social. 

Nous avons vu les dirigants du MEDEF utiliser le colère sociale populaire pour justement refuser de payer les cotisations sociales, et plus largement les impôts...

Nous avons vu des dirigeants d'entreprise fabriquer et coiffer le bonnet rouge de la révolte ancestrale, et lancer "le peuple" contre le symbole de l'impôt.

Nous avons vu des "petits" manifester avec les "gros" qui les exploitent, chauffeurs routiers avec les grands patrons du transport ; petits paysans avec les dirigeants de l'agro-alimentaire et de la grande distribution qui les mettent aux abois ; ouvriers des abattoirs victimes de plans sociaux, avec les dirigeants des coopératives qui possèdent la société qui les employait, et qui sont justement responsables de ces plans sociaux...

Quelle confusion, et quelle manipulation sociale !

Il en va de même de la récupération d'une revendication absolument légitime (vivre et travailler au pays, faire vivre sa région) par les thuriféraires de l'Europe des régions, drapés sous ls plis du "Gwen ha du" breton, dans le drapeau de l'anti-jacobinisme...

 

Les réactions à gauche ont été et sont toujours multiples, et contradictoires.

Pour nous en tenir à "la gauche de la gauche", on a pu lire et entendre ceux qui ont vu dans l'esprit de lutte offensif des "petits" un exemple à suivre par tous ceux qui souffrent de la politique d'austérité. Cf. par exemple les déclarations de Besancenot.

Mais on a surtout  pu entendre ou lire ceux qui qui, partisans du maintien d'une taxe utile, condamnaient ce mouvement de protestation manipulé par un MEDEF fort des récentes capitulations du gouvernement. Ainsi des premieres prises de position del'Humanité et de la CGT.

On notera avec grand intérêt l'inflexion prise localement par le PCF :

http://www.humanite.fr/fil-rouge/ecotaxe-manifs-dans-le-finistere-la-reaction-du-pcf-du-pays-de-quimper

 

En ce qui concerne ce "front de classe" inattendu, je voudrais seulement ici rappeler que plusieurs fois dans notre histoire les "petits" ont cru utile de soutenir les intérêts de ceux qui les exploitaient, mais leur fournissaient du travail :

En 1891, les ouvriers marseillais ont manifesté en masse derrière le patronat local pour protester contre la politique protectionniste du gouvernement Méline.

En 1907, les petits viticulteurs (et même les ouvriers agricoles qui venaient de mener des grèves dures pour leurs salaires) ont manifesté en masse derrière les "gros", pour demander une juste rétribution de leur travail. 

En ce qui concerne la protestation des petits producteurs indépendants, petits paysans, artisans, petits commerçants, je rappelle aussi que notre pays a connu en 1956 une puissante vague de protestation contre la fiscalité, le mouvement poujadiste, sur lequel a surfé l'extrême-droite (Le Pen a été élu député poujadiste en 1956).

Mais je rappelle aussi, souvenir éclairant, que sous la Seconde République, si ces mêmes petits paysans, artisans et boutiquiers ont condamné et combattu le mouvement ouvrier en juin 1848, une bonne partie d'entre eux, éclairés par la propagande démocrate-socialiste, se sont rangés sous les drapeaux de l'insurrection républicaine de décembre 1851. La République qu'ils souhaitaient étaient "une République libérée de l’oppression des « Gros », des financiers, des usuriers rapaces, une République égalitaire de petits propriétaires, paysans, artisans, commerçants, vivant honnêtement de leur travail, sans être accablés par l’impôt", la République des Sans Culottes de 1793 (cf. : [ René Merle - Les Insurgés de la République sociale - L'humanité 11-10-13 ]). Que la droite et encore plus l'extrême-droite utilisent aujourd'hui cette aspiration égalitariste à vivre librement de son travail est une évidence. Pour autant, une des responsabilités du mouvement ouvrier est de faire comprendre à ces petits producteurs quels sont leurs véritables adversaires, et qu'il ne faut pas se tromper d'ennemis.

 

René Merle 

 

http://rene.merle.charles.antonin.over-blog.com/article-bonnets-rouges-120885751.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires