Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 12:10

L’annonce de 8000 licenciements chez Peugeot et de la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois est une véritable déclaration de guerre aux salariés.

 

Ceux-ci avaient dénoncé la stratégie du groupe l’été dernier. Personne ne les a crus dans les arcanes du pouvoir, à moins que celui-ci n’ait conseillé aux dirigeants de Peugeot de cacher la décision jusqu’à la présidentielle. La trahison serait donc à tous les étages et la réaction syndicale, qui promet des journées difficiles aux dirigeants peu scrupuleux, pourrait être le point de départ d’une prise de conscience politique sur l’ensemble du territoire alors que de conférence en discussion, le gouvernement a su calmer les ardeurs des plus virulents. Cette annonce de PSA remet au premier plan des idées du Front de gauche portées par Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle: une loi d’urgence proclamant un droit de veto des représentants syndicaux dans les comités d’entreprise et l’interdiction immédiate des licenciements boursiers.

 

Qui peut aujourd’hui affirmer qu’un gouvernement, aussi socialiste soit-il, a les moyens de faire fléchir les dirigeants de Peugeot? Sans une loi contraignante, comment peut-il, à l’heure où il s’apprête à s’aligner sur les exigences européennes en termes de budget et de règle d’or, combattre les partisans du sacrifice des salariés sur l’autel de la rentabilité et du profit? Sans doute faut-il ici ou là réorganiser certaines entreprises, notamment celles où les choix stratégiques des dirigeants ont conduit dans l’impasse.

 

Mais on apprenait également hier que Sanofi préparait un vaste plan de licenciements. Il y aurait donc des PSA un peu partout en France. S’il faut soigner Peugeot, il faut déjà anticiper sur des centaines d’entreprises en sursis. Cela passe par la réindustrialisation du pays et la croissance.

 

Thierry SPRIET

Editorial deL'ECHO

Vendredi 13 Juillet 2012

 

http://eldiablo.over-blog.org/article-emploi-industriel-surveiller-son-psa-108095228.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires