Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 14:41

 12 Décembre 2011 Par rené merle


Un coup d'État rampant vient d'avoir lieu. Désormais, par la grâce de deux agents du capital financier, qui se présentent en défenseurs de leurs intérêts nationaux et des intérêts de l'Europe, les élections, dans quelque pays européen qu'elles aient lieu, et donc "chez nous" (dans ce que l'on appelle encore République française), n'auront pour but que d'entériner la dictature de l'oligarchie financière, maîtresse des choix budgétaires nationaux. Et ce dans un chloroformage insensé de l'opinion : il n'est que de voir l'approbation massive par le peuple italien de la nomination par Bruxelles d'un "gouvernement de techniciens". Le coup d'État bonapartiste de 1851 avait vu courageusement se lever contre lui une partie du peuple français. Le coup d'État que nous vivons ne rencontre du côté de l'opposition institutionnelle qu'approbation, résignée ou convaincue... Les lendemains qui nous sont promis dans ces conditions ne sont pas des lendemains qui chantent. Et le jour où le peuple français se réveillera, il n'est pas sûr que ce soit cette fois sous le drapeau de la démocratie républicaine.

 

René Merle

Publié sur Mediapart

Partager cet article

Repost 0

commentaires