Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 14:04

L'attaque contre les droits des travailleuses et des travailleurs
s'accélère toujours plus avec la signature en janvier de l'accord
national interprofessionnel (ANI) entre le patronat et trois syndicats
minoritaires (CFDT, CGC, CFTC). Ce texte préconise un détricotage en
bonne et due forme du code du travail : accélération des procédures de
licenciements, limitation des possibilités de recours des salarié-e-s,
légalisation du « chantage à l'emploi », généralisation de contrats
dérogatoires (CDI intermittents)... on croirait lire le programme du
MEDEF. Et le gouvernement dit « socialiste » entend le transposer dans
la loi, recevant en toute logique les encouragements de l'UMP et du
patronat : le projet de loi passera à l'Assemblée le 9 avril puis au
Sénat le 17 avril, afin d'être appliquée début mai.

Dans le contexte actuel, où la crise économique est brandie à tout bout
de champ pour exiger des licenciements par les patrons et leurs chiens
de garde médiatiques et politiques, on peut s'attendre à une
accélération des plans sociaux si la loi passe. Certains patrons
anticipent déjà leurs victoires : chez Renault, 7500 suppressions de
poste ont été annoncées début mars (avec l'aval de la CGC, la CFDT et
FO), tandis que Goodyear prévoit la fermeture de l'usine d'Amiens-Nord,
qui emploie 1200 salarié-e-s, et que PSA veut passer son plan social en
force malgré les 10 semaines de grève et les initiatives juridiques en
cours.

De nouveau, la question de la construction d'une riposte d'ensemble est
plus que jamais d'actualité pour le mouvement ouvrier. On ne peut plus
se battre chacun dans son coin, dos au mur, ou espérer passer entre les
gouttes, alors que le patronat avance en rang serré, avec le soutien
d'Hollande et de sa clique. Les manifestations du 5 mars à l'appel de la
CGT, FO, Solidaires et la FSU ont été un premier pas encourageant. La
nouvelle direction confédérale de la CGT a annoncé une nouvelle journée
d'action contre l'accord début avril... tout en réaffirmant sa stratégie
de syndicalisme « rassemblé » avec la CFDT et en qualifiant la
divergence sur l'ANI de « mineure ».

Pour sa part, Alternative libertaire appelle l'ensemble des salarié-e-s,
du public comme du privé, à se mobiliser le plus massivement possible
contre l'ANI. Il est plus que jamais nécessaire que les équipes
syndicales combatives et les collectifs de lutte (Licenci'elles,
collectif pour un droit de veto des Comités d'entreprise...) se
rassemblent, au-delà des étiquettes, pour combattre cet accord. Enfin,
des mots d'ordre imposant une autre logique et laissant entrevoir un
autre projet de société doivent être mis en débat pour construire la
résistance, comme le droit de véto des travailleurs et des travailleuses
sur les licenciements, la réquisition/autogestion des entreprises qui
ferment, l'augmentation des salaires et le passage aux 32h sans
intensification du travail et avec embauches correspondantes.

Alternative libertaire, le 2 avril 2013

 

"Alternative libertaire" <webmestre@alternativelibertaire.org>

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires