Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 17:41

Hervé Poly - 1er secrétaire de la fédération du Pas de Calais du PCF

vendredi 14 octobre 2011, par Comité Valmy

 

C’est à la bourgeoisie de payer pour les drames, les injustices, les destructions imposées aux peuples, pour les usines détruites, les écoles et hôpitaux fermés, les millions de pauvres et de précaires , les reculs sociaux et les sacrifices qu’ils ont imposés à la France, pendant que leurs fortunes battaient des records !

Les médias et les forces politiques gouvernementales nous écrasent avec le « problème de la dette ». Pas les dettes que nous avons quand on ne s’en sort pas avec les bas salaires, les allocations chômage ou le RSA. Non les dettes que nos gouvernements ont faites auprès des grandes banques pour leur faire gagner des milliards sur notre dos. Car pour chaque milliard de dette, il y a des millions de bénéfice d’intérêts pour les prêteurs ! Et pire, l’argent qu’ils prêtent aux états, ce n’est pas le leur, c’est de la création monétaire ! Car le traité de Maastricht a donné le droit exclusif aux banques privées de créer de l’argent par une simple écriture comptable ! On leur rembourse de l’argent qu’ils n’avaient pas !

Et ces dettes faites sur le dos des peuples sont une arme tournée contre tous les peuples, du Sud comme du Nord. Ils réduisent l’aide alimentaire européenne, qui ne représente que quelques jours des guerres de la France en Afghanistan, en Libye, en Cote d’Ivoire, guerres qui provoquent des dizaines de milliers de réfugiés partout sur la planète !

A cause de leurs choix en Europe et aux USA les inégalités croissent. En Afrique, en Asie ou au Moyen Orient des milliers d’innocents meurent sous leurs bombes, et ici, en France comme en Grèce, au nom de la dette et de la crise, on impose une politique de rigueur aux plus pauvres et au monde du travail.

C’est la politique d’un capitalisme prédateur qui permet d’abolir en quelques années les acquis sociaux durement acquis : services publics, retraites, école de la République, santé sont terriblement touchés pendant que les spéculateurs et les grandes entreprises échappent à l’impôt !

Et pendant qu’ils parlent dans les médias nous promettant la rigueur mais la régulation du capitalisme, ils aident les spéculateurs et les banquiers comme Gordon Brothers qui pille l’usine VENINOV et veut mettre 100 travailleurs au chômage !

« Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. » Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Économiques en 1988.

Sommes-nous impuissants face à cela ? Non ! Comme l’ont fait les argentins et les islandais, comme le clament les manifestants grecs, italiens ou espagnols, il faut refuser cet engrenage de la guerre et de l’austérité, il faut refuser de payer !

Prenons l’offensive pour obliger les spéculateurs et autres profiteurs à rembourser la dette sociale et économique qu’ils ont envers la France.

« Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin » Henry Ford. Grand patron de l’automobile (1863-1947)

Pour cela, il faut : Cesser les guerres coloniales et en finir avec la présence de l’armée dans les pays africains. Rendre au peuple la gestion de ses organismes financiers, nationaliser les banques Reprendre la maîtrise de la monnaie et donc sortir de l’euro et réserver le droit de création monétaire à l’état. Affecter l’argent vers l’emploi et les services publics et appliquer la plus grande rigueur aux banques, aux actionnaires et aux plus riches ! Promouvoir une politique de paix afin que l’argent de la guerre serve à la vie, créer des emplois et augmenter les salaires, développer la protection sociale. En quelques mots c’est rendre le pouvoir au peuple pour que celui-ci répartisse les richesses autrement dans ce pays qui est l’un des plus riches d’un monde où 345 familles gagnent autant que la moitié de la planète.

« “Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent et en un tour de mains ils créeront assez d’argent pour la racheter. Otez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler les crédits.” » Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre (1880-1941) (Réputé 2e fortune d’Angleterre à cette époque 1920.).

En Afrique et en Amérique, des peuples se révoltent et montrent la voie. Quoiqu’en disent nos gouvernants, c’est la rue qui commande quand elle se soulève.

Avec le développement du Sud, les riches des pays riches ont plus de mal à piller les pays pauvres et leurs gabegies sont sans fin…Ils s’attaquent donc aux peuples des pays « riches »…Les plans Sarkozy-Merkel pour la Grèce et l’Europe du Sud, la Règle d’Or pour tous, c’est le « copié-collé » des plans d’ajustement structurels du Fmi qui ont détruit le Sud pendant 30 ans… Comme au Sud, refusons la dette et les plans du FMI ou de l’Union Européenne !

« Permettez-moi d’émettre et de contrôler les ressources monétaires d’un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois. » M.A. Rothschild. (1744-1812)

En 2009 nous étions nombreux à dire, dans la rue, que nous refusions de payer leur crise. En 2011, Refusons de payer leur dette et exigeons que la bourgeoisie paie sa dette envers notre pays et son peuple.

Source : http://hervepolypcf62.over-blog.com/article-non-a-leurs-guerres-et-a-leurs-dettes-nous-ne-paierons-pas-86360231.html

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires