Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 12:34

De la fin novembre à la mi-décembre 1995, vilipendée par l'ensemble des médias, mais soutenue par d'immenses manifestations populaires, une puissante vague de grèves des services publics s'opposa au plan du premier ministre Alain Juppé. Pour le gouvernement, et le président de la République Jacques Chirac, il s'agissait, en réformant profondément notamment les régimes de retraite et la politique de la santé, de réduire le déficit budgétaire de la France, afin de satisfaire aux normes fixées par les accords de Maastricht, et de pouvoir ainsi intégrer pleinement l'Union européenne. Symboliquement, le président Chirac rencontra alors en Allemagne le Chancelier chrétien démocrate Helmut Kohl, afin de signifier, en matière de réformes "européennes", l'unité des deux pays.

 

Le premier ministre, "droit dans ses bottes", reçut dès le début du conflit le soutien prestigieux d'une pétition d'intellectuels, notamment de figures historiques de la "deuxième gauche", qui marquait la rupture totale entre un mouvement populaire jugé ringard, archéoradical, corporatiste et négateur de l'avenir, et un réalisme politique transcendant les clivages de partis. On peut lire le texte de cette pétition dans Le Monde des 3-4 décembre 1995 : « Pour une réforme de fond de la sécurité sociale ».

 

La liste des premiers signataires est une bonne illustration du Gotha intellectuel et médiatique parisien, persuadé de son droit, et de son devoir, de dire au peuple ce qui est bon pour lui, quand ce peuple mal éclairé s'égare : 

 

Gilles Achache, Claude Alphandéry, Elie Arié, Guy Aznar, Jacqueline Aznar, Jean Beauville, Pascale Beck, Daniel Behar, Aina Blanc, Pierre Bouretz, Dominique Bourg, Rony Brauman, Guy Brouté, Pascal Bruckner, Bernard Brunhrs, André Bruston, André Bussery, Jean-Yves Calvez, Bertrand Cassaigne, Roland Cayrol, Gilbert Cette, Louis Chauvel, Jacques Chérèque, Daniel Cohen, Henry Colombani, Jeanette Colombel, Guy Coq, Daniel Croquette, Simone Daret, Daniel Defert, André Delvaux, André Demichel, Francine Demichel, Michel Dessaigne, Jean-Philippe Domecq, Jacques Donzelot, Brigitte Dormont, François Dubet, Nicolas Dufourcq, Échanges et Projets, Alain Ehrenberg, Corinne Ehrenberg, Bernard Eme, Philippe Essig, Hugues Feltesse, Alain Finkielkraut, Jean-Paul Fitoussi, Jean-Baptiste De Foucauld, Patrick Gagnaire, Marc Gagnaire, Antoine Garapon, Jean-Pierre Gattégno, Xavier Gaullier, François Gèze, Jacques Le Goff, Yvon Graïc, Benoît Granger, Alfred Grosser, Jeanyves Guérin, Jean-Paul Guisselin, Hervé Hamon, Pierre Hassner, Jean-Paul Jean, Isabelle Jegouzo, Marie-Ève Joel, Jacques Julliard, Sylvain Kahn, Pierre Kahn, Serge Karsenty, Antoine Kerkuel, Jean de Kervasdoué, Jean-François Laé, Jean-Louis Laville, Antoine Lazarus, Marie-France Lecuir, Claude Lefort, Jean Le Gac, Thierry Lehnebach, Antoine Lejay, Jean-Claude Le Maire, Christian Le Pape, Maximilienne Levet, Jacques Lévy, Yves Lichtenberger, Daniel Lindenberg, Claude Llabre, Michel Lucas, Henri Madelin, Philippe Madinier, Marie Maes, Nicole Maestracci, Michel Marian, Jean Marquet, Frédéric Martel, Antoine Martin, Hélène Mathieu, Maïté Mathieu, Christian Mellon, Pierre-Michel Menger, Christine Meyer-Meuret, Martine Michelland-Bidegain, Denys Millet, Georges Minzière, Najet Mizouni, Thierry Monel, Olivier Mongin, Francis Montes, Jacques Moreau, Daniel Mothé, Olivier Nora, Denis Olivennes, Erik Orsenna, Maurice Paga, Serge Paugam, Luc Pareyot, Marie-Claire Picard, Bernard Perret, Michelle Perrot, Guy Peyronnet, Philippe Pibarot, Jean-Pierre Pillon, Françoise Piottet, Jean-Claude Pompougnac, René Pucheu, Hugues Puel, Yves Raynouard, Gilles-Laurent Rayssac, Gilles Renaudin, Paul Ricoeur, Jacques Rigaudiat, Robert Rochefort, Joël Roman, Pierre Rosanvallon, Guy Roustang, Denis Salas, Gérard Sarazin, Michel Scheider, Isabelle Seguin, André Senik, Alfred Simon, Martin Spitz, François-Xavier Stasse, Henri-Jacques Sticker, Serge Ter Ovanessian, Irène Théry, Marie-Olga Théry, Paul Thibaud, Véronique Thiébaut, Alain Thomassez, Guy Tissier, Sylvie Topaloff, Armand Touati, Jean-Claude Toubon, Alain Touraine, Henri Vacquin, Louis-André Vallet, François Vidal, Georges Viragello, Jérôme Vignon, Bertrand Wallon, Michel Wieviorka, Michel Winock, Jean-Pierre Worms, André Wormser, Gérard Wormser.

 

René Merle

http://rene.merle.charles.antonin.over-blog.com/article-1995-si-loin-si-pres-99136740.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires