Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 20:29

 jeudi 26 septembre 2013

 

Une réunion de section, consacrée à la réforme des retraites, cette semaine dans la banlieue d’une grande ville…

Après 40 minutes de présentation de la réforme présentée comme nécessaire, équilibrée, juste par la députée, un militant se lève : « je suis en désaccord pour 2 raisons avec cette réforme : elle ne correspond pas à ce que nous avons défendu en 2010 et réaffirmé en juillet. Le financement était au cœur des propositions notamment en taxant le capital avec 7 milliards à prélever sur la valeur ajoutée après la suppression de la taxe professionnelle. 25 milliards en tout pour 2025. La seconde raison, c’est que les efforts ne sont pas équilibrés : les retraités et les salariés sont mis à contribution mais les cotisations des employeurs leur seront exonérées : c’est totalement déséquilibré ! » le militant poursuit : « C’est juste d’augmenter les cotisations car il faut financer ! Et ce qui est cotisé aujourd’hui on le retrouve en pensions à la retraite ! ».

« On n’a pas voté pour ça »

Une militante dit ensuite « on n’a pas voté pour ça ! ». Puis un autre relève qu’il y a certes des choses intéressantes à regarder sur la pénibilité ou en faveur des femmes mais quand on rentre à 25 ans et qu’il faut 43 années de cotisations, cela signifie une retraite à 68 ans ! « Qui aura les moyens de racheter 4 trimestres ? De toute façon, on peut racheter une année mais on doit cotiser une année de plus ! ».
Une autre militante déclare qu’« elle est adhérente depuis 33 ans et que ça suffit ! ».

In extrémis, à la sortie, un camarade va la convaincre que rendre sa carte n’est pas la solution : « il faut nous faire entendre ».
Un autre déclare « en 2010, je n’étais pas adhérent mais s’il est vrai qu’on n’applique pas ce qui avait été décidé, alors ce n’est pas normal ! ».
Une jeune femme témoigne que dans son milieu personne ne croit possible d’avoir une vraie retraite !
Le malaise est palpable, on parle dans la salle, ça râle. Plusieurs militants indiquent qu’ils ont fait grève le 10 septembre et qu’ils recommenceront.

Seul un militant Cfdt, élu municipal trouve que la réforme est bien. Un autre souligne la faiblesse de la mobilisation et en déduit que les français ont intégré la hausse nécessaire des années de cotisations. Il évoque la mondialisation, prétend que c’est plus dur qu’en 2010 sur le plan économique, accuse sans le dire les syndicats qui n’ont pas voulu d’une réforme systémique…
Il ose dire qu’un cheminot de 45 ce n’est pas un cheminot de 2013 et s’attire en réplique que la richesse produite en 1945, n’est pas la même que celle produite en 2013 !

« Sur quoi vas-tu amender le texte ? »

Ils ne seront suivis que par la députée qui affirme « avoir écouté, pris des notes » mais ne répond pas à la question posée dans la salle « sur quoi va tu amender ce texte ? ».
Pire, elle conclut que la réforme est « juste et équilibrée ».
La discussion se poursuit dehors. Celles et ceux qui ne sont pas intervenus disent « ils ne comprennent rien », « cette fois-ci, je ne suis pas d’accord. », d’autres parlent de la hausse des tarifs des résidences de personnes âgées, mettent en cause l’allongement de la durée de la vie « si c’est pour finir avec Alzheimer ! ».
Et puis, il y a eu cette augmentation de 300 euros des impôts de cette retraitée ou encore la hausse des tarifs d’EDF.
Comme un malaise… « tu prépares la colle pour les municipales ? » lance un dernier en partant sous la pluie ! Le haussement d’épaule du coordinateur des collages en dit long sur son dépit énoncé plus clairement quelques minutes avant en descendant les marches de la mairie.

http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article2945

Partager cet article

Repost 0

commentaires