Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 14:04

aaa logo Drapeau VAu détour de plusieurs articles parus la semaine dernière on apprend que l'agence de sécurité américaine NSA inaugure dans l'Utah un "data center" gigantesque qui va lui permettre d'intercepter et de stocker toutes les conversations téléphoniques, tous les mails, toutes les recherches sur Google, toutes les données personnelles (factures, achats, transactions) des Américains et certainement une bonne part des mêmes données issues de pays étrangers sous surveillance (dont l'Europe, grâce aux satellites et aux antennes relais installées en Grande Bretagne et en Allemagne).


On se souvient du scandale produit par l'affaire du Watergate en 1972 : le gouvernement américain avait alors fait placer des micros pour enregistrer quelques conversations au siège du parti adverse. Aujourd'hui, ce ne sont plus quelques conversations qui seront écoutées et enregistrées, ni même quelques centaines, pas non plus quelques milliers, mais bien des millions, voire des milliards de mails et de conversations qui vont être passées au crible. Et ce le plus légalement du monde. On mesure à ces chiffres  le fossé moral qui sépare les USA d'hier et d'aujourd'hui.


Mais cet abaissement moral, loin de n'être perceptible qu'aux Etats-Unis affecte aussi la vieille Europe. Avez-vous entendu un homme politique s'insurger contre cette gigantesque opération d'espionnage, avez-vous vu un chef de gouvernement européen demander des comptes au gouvernement américain,  avez-vous lu ou entendu un grand éditorialiste analyser et stigmatiser ce phénomène, avez-vous vu une grande chaîne de télévision consacrer un reportage à ce sujet et imaginer toutes les conséquences que cela aura sur nos libertés ? Non. Aucun.


Seulement des articles rédigés sous l'angle technique, le plus souvent dans des journaux informatiques et la plupart du temps pour s'extasier sur la performance technique ou mettre en avant les chiffres exorbitants des données traitées avec une lueur d'admiration. Même l'article du Monde cite abondamment le magazine "branché" Wired et aborde la question sous cet angle sans jamais poser la question sous l'angle politique : en quoi les USA peuvent-ils s'arroger le droit d'espionner tous leurs ressortissants et quasiment tous ceux de leurs alliés ?


Avez-vous entendu une organisation appeler à manifester pour les libertés devant l'ambassade des USA. Non plus. Ainsi donc, "la plus grande démocratie du Monde" s'arroge le droit d'écouter quasiment tous ses concitoyens, de surveiller toutes leurs opérations informatiques (et Dieu sait si elles sont nombreuses et concernent toute notre vie privée), d'étendre cette surveillance aux pays alliés dont nous sommes et personne n'y trouve rien à redire. La grande presse française fait ses choux gras de l'affaire des fadettes de Courroye mais personne ne s'inquiète du fait que des centaines de millions de fadettes et de renseignements beaucoup plus précis vont être stockés en toute illégalité (pour ce qui nous concerne) et en toute illégitimité (pour ce qui concerne aussi les Américains) dans les ordinateurs du NSA.


Le nom d’Utah résonne bizarrement à nos oreilles. Ce fut hier le nom donné à une plage où les armées de la liberté débarquèrent pour nous débarrasser de l'occupation nazie. C'est aujourd'hui le nom d'un Etat américain qui héberge une des plus grandes entreprises d'asservissement des libertés qu'on envisagées.


Xavier THERY

Partager cet article

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans International
commenter cet article

commentaires