Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 15:23

LEMONDE.FR avec Reuters | 08.11.11 | 11h40   •  Mis à jour le 09.11.11 | 12h57

 

Silvio Berlusconi démissionnera après l'adoption des mesures promises à l'Union européenne, soit à la mi-novembre lors d'un vote d'une nouvelle loi de finances, a indiqué le président italien, Giorgio Napolitano, au sortir de sa rencontre avec le président du conseil, mardi 8 novembre.

Le calendrier actuel prévoit l'approbation de ces mesures, exigées par l'Union européenne, d'ici au 18 novembre au Sénat et pour la fin du mois à la Chambre des députés. Il pourrait toutefois être modifié et accéléré.

 

Après l'adoption des mesures, "le président du conseil remettra son mandat au chef de l'Etat, qui procédera aux consultations" habituelles avec les partis de la majorité et de l'opposition, selon un communiqué du Quirinal, siège de la présidence, en vue de la formation d'un nouveau gouvernement.

M. Berlusconi a assuré quant à lui mercredi matin au quotidien italien La Stampa qu'il ne voit pas d'alternative à l'organisation d'élections anticipées, précisant qu'un scrutin pourrait se tenir au début de février. Il a confirmé par ailleurs qu'il ne se présenterait pas aux prochaines élections. "Je démissionnerai dès que la loi sur le budget sera adoptée et puisque je pense qu'il n'y a pas d'autre solution possible, je pense que des élections seront organisées début février auxquelles je ne participerai pas." L'ancien ministre de la justice et secrétaire général du Peuple de la liberté (PDL), Angelino Alfano, sera le candidat du parti de centre droit, a-t-il ajouté.

Mardi soir, M. Berlusconi qui s'était dit "surpris et triste", avait confirmé sa future démission, tout en appelant à la tenue de nouvelles élections, "seule issue possible". "L'important, c'est de faire le bien pour le pays". "Il faut se préoccuper de la situation italienne, de ce qui se passe sur les marchés, du fait que les marchés ne croient pas que l'Italie soit capable ou ait l'intention d'approuver ces mesures que l'Europe a demandées", avait-t-il expliqué dans un appel téléphonique à une de ses chaînes télévisées, Canale 5.

.

[]

SANS MAJORITÉ AU PARLEMENT

Plus tôt dans l'après-midi, un vote-test sur le budget avait mis au jour l'absence d'une majorité absolue pour le gouvernement. []

Juste après le vote, le leader du Parti démocrate, Pier Luigi Bersani a demandé au président du conseil de céder sa place, l'invitant à "prendre acte de la situation en démissionnant ou en confiant au chef de l'Etat la recherche d'une solution pour affronter l'urgence".

Plus tôt Umberto Bossi, le chef de la Ligue du Nord, allié de Berlusconi, était allé dans le même sens. Mardi matin, il proposait de nommer Angelino Alfano, le numéro un du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi, à la place du "Cavaliere". Même au sein du gouvernement, la fronde se faisait sentir. "La majorité n'existe plus", constatait dès dimanche soir son ministre de l'intérieur, Roberto Maroni, membre de la Ligue du Nord.

[]

Publié par Le Monde.fr ; article complet :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/08/le-gouvernement-berlusconi-en-jeu-les-marches-pesent-sur-la-dette-italienne_1600309_3214.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Europe
commenter cet article

commentaires