Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vendémiaire

Blog d'actualité politique

Libye : les habitants de benghazi délogent des milices armées

Publié le 26 Septembre 2012 par Vendémiaire in Maghreb-Machrek

samedi 22 septembre 2012 / par Enoch El Fassi


Des centaines de personnes ont manifesté ce vendredi à Benghazi contre les milices qui font la loi. Par ailleurs, un groupe de manifestants s’en est pris aux salafistes d’Ansar al-Charia. Bilan de la journée : quatre personnes tuées et une quarantaine de blessés.

Benghazi déloge des milices et les salafistes. Une manifestation regroupant plusieurs centaines de personnes a eu lieu ce vendredi. Les habitants de Benghazi protestent contre l’omniprésence des milices armées. Le groupe salafiste Ansar al-Charia, accusé d’avoir mené l’attaque contre l’ambassade américaine a lui aussi été pris pour cible par les manifestants. Le groupe a été chassé de la caserne qu’il occupait et d’un hôpital qu’il contrôlait.

Des manifestants ont également attaqué la brigade Raf Allah al-Sahari, un groupe islamiste sous les commandes du ministère de la Défense. Un combat à armes légères et aux lances roquettes a opposé les deux camps. bilan de la journée : quatre morts et une quarantaine de blessés. La brigade islamiste a fini par abdiquer et quitter son quartier général, selon le Nouvelobs.

Les manifestants ont été mis en garde par les autorités afin qu’ils différencient les brigades « illégitimes » de celles qui sont sous l’autorité de l’Etat. Plus tôt dans la journée, des dizaines de milliers de Libyens s’étaient soulevés pacifiquement contre la présence des milices. Le président de l’Assemblée nationale, Mohamed al-Megaryef, a salué l’initiative des manifestants à vouloir se rebeller contre « les brigades en dehors de la légitimité », mais il les a appelés à se retirer des emplacements licites contrôlés par les agents du ministère de la Défense. Le ministre de la Défense, Fawzi Abdelali, soupçonne des membres des services de sécurité de s’infiltrer dans les manifestations pour semer le « chaos et la sédition ».

Les rebelles qui ont combattu le régime de Kadhafi ne sont désormais plus les bienvenus à Benghazi. Le nouveau pouvoir n’a toujours pas réussi sa mission première qui était de désarmer les milices ou de les enrôler dans l’armée.

 

Enoch El Fassi

 

Lire aussi :

- Libye : les milices violent les droits de l’Homme en toute impunité

- Attaque du consulat américain en Libye : une cinquantaine de suspects interpellés

- Où en est la Libye post-Kadhafi ?

 

 

http://www.afrik.com/article27150.html

Commenter cet article