Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vendémiaire

Blog d'actualité politique

Madame Roselyne et le virus

Publié le 25 Novembre 2009 par Jacques Franck in France-Politique - société

 

Nous sommes confrontés à une triple épreuve.

- La grippe A (H1N1) n'est pas une aimable maladie dont le rôle se limiterait à alimenter les conversations et les émissions de télé. Elle risque de prendre des proportions redoutables, de détruire des poumons et de mettre des dizaines de milliers de personnes sur le flanc ou au cimetière. Peut-être oui, peut-être pas. Mais, dans la mesure où il existe un vaccin, on peut en réduire massivement la propagation. Je suis pour cette vaccination généralisée. Lorsque viendra le tour de ma tranche d'âge, celle des grands vieillards, je ne manquerai certes pas de m'y soumettre.

-La seconde épreuve, nous la connaissons bien. C'est la frilosité d'esprit, l'obscurantisme, le recours à la raison archaïque, le recul devant le progrès, la connerie érigée en principe. Elle est symbolisée par le refus d'une mesure de santé publique sous le prétexte que "le vaccin, c'est pas naturel, ça peut être plus dangereux que le mal, que moi, je ne veux pas servir de cobaye…" En une bonne quarantaine d'années d'exercice de la médecine de terrain, je n'ai jamais cessé de combattre cette mentalité. Si elle avait prévalu, on n'aurait pas éradiqué ou maîtrisé la variole, la tuberculose, la diphtérie, la typhoïde, la polio, le tétanos, les oreillons, la rougeole, la méningite cérébrospinale, le choléra, la fièvre jaune. Et bien d'autres.

-La troisième épreuve, c'est Madame Roselyne, excroissance sanitaire du chanoine président de Saint Jean de Latran et autres lieux. En vibrionnant, tourbillonnant et tortillonnant sans cesse devant tous médias confondus, en s'appropriant un problème de santé et en le détournant à des fins de propagande gouvernementale, elle a contribué à discréditer une juste cause. En encadrant administrativement les séances de vaccination, en ignorant les médecins généralistes, acteurs primordiaux de la santé, elle a porté un mauvais coup à ce qui devrait être une vraie grande cause nationale.

Débarrassons-nous de la grippe en nous faisant vacciner, luttons conte la connerie rétrograde. Quant à Madame Roselyne et ses comparses, nous saurons aussi les empêcher politiquement de nuire.


Jacques FRANCK 24 novembre 2009

Commenter cet article