Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 16:02

Communistes  salue la mémoire d’Hugo CHAVEZ, il a combattu le capitalisme et l’impérialisme. Il a engagé  un processus de changement au Venezuela s’attirant la haine et les insultes de la part des ennemis de la "Révolution bolivarienne", du monde capitaliste, de l’impérialisme et de ses valets comme cette presse française qui l’a diabolisé.

Hugo CHAVEZ a été l’objet d’une tentative de coup d’Etat, dirigé par les USA et le patronat vénézuélien.

Mais il a toujours été élu démocratiquement, les dernières élections ont confirmé l’approbation de sa politique par le peuple.

Ce qui lui fut reproché ce sont les nationalisations,  l’anti-impérialisme, l’amitié avec Cuba, ensemble ils ont ouvert et impulsé à d’autres pays d’Amérique le chemin vers le progrès social et la justice. L’impérialisme a peur de voir s’ouvrir une perspective anticapitaliste.

Le bilan de CHAVEZ est important.

1.600 entreprises ont été nationalisées, elles réalisent 30% du PIB du pays.

Les progrès en matière d’éducation, d’alphabétisation, de santé et le recul de la pauvreté sont impressionnants depuis 1999 :

Le taux d’analphabétisme a chuté à 4,9%.

Les jeunes accèdent à l’enseignement supérieur (83%).

La mortalité infantile a chuté à 13,95% et l’espérance de vie progresse.

Près de la moitié de la population vivait sous le seuil de pauvreté, moins d’un quart aujourd’hui.

La pauvreté extrême a été divisée par deux.

Avec l’aide de Cuba et de ses médecins, l’accès à la santé est devenu gratuite.

Un système de protection sociale a été créé, l’éducation est gratuite.

Un salaire minimum a été instauré et les retraites généralisées. L’écart de revenus entre les plus riches et les plus pauvres s’est réduit.

Ce sont donc de vraies grandes avancées pour la population vénézuélienne, notamment pour les plus défavorisés.

Une dimension et une reconnaissance internationale lui est rendu :

Les Palestiniens à Ramallah ont dit adieu à Hugo Chavez, un responsable du mouvement palestinien a dit "que Chavez a défendu passionnément les droits à la liberté et à l'autodétermination du peuple palestinien".

Le Président haïtien, Michel Martelly  a décrété un deuil national de trois jours : «Il était plus qu'un ami, mais un frère».

Pour le Président centre droit du Chili, Sebastian Pinera : Le Chili a décrété trois jours de deuil national suivant ainsi la décision des autorités cubaines. Son Président a déclaré : "Nous avions des différences, mais j'ai toujours su apprécier la force, l'engagement avec lequel le président Chavez luttait pour ses idées".

Le Conseil de sécurité de l'ONU a observé une minute de silence avant de commencer ses travaux.

Pour le président algérien Abdelaziz Bouteflika : « L’hommage que nous devons à sa mémoire, l’est aussi pour le combat de toute une nation dont il a été le porte-voix et la conscience dans la lignée d’un Simon Bolivar. A ce titre, il marquera à jamais l’histoire de son pays mais aussi de toute l’Amérique Latine ».

Les exploités et opprimés du Venezuela ont fait de Chavez, leur leader pour instaurer une alternative, un espoir pour un changement social et une indépendance nationale. Les travailleurs vénézuéliens, le peuple, les intellectuels anti-impérialistes ont soutenu Chavez.

En dépit des pressions, financières, militaires, de l’impérialisme étasunien, le Venezuela avec Cuba a pu ainsi impulser des changements similaires dans d’autres pays de la région.

Son appui à Cuba et à l’ALBA ( Alliance Bolivarienne d’Amérique Latine), ses projets d’intégration sud-américaine déplaisent fortement à l’hégémonie de l’impérialisme étasunien sur la région. Tout comme la coopération du Venezuéla avec les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui se retrouvent fin mars pour leur sommet avec des questions comme la création d’une banque de développement. De quoi inquiéter et faire agir les impérialistes étasunien et européen

Aujourd’hui la classe ouvrière, le peuple vénézuélien sont unis dans le deuil.

Cette union doit se poursuivre, pour aller plus loin dans la construction d’une société nouvelle

 

 

http://www.sitecommunistes.org/ch289chavez.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires