Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 16:41

Merci de lire et de rediffuser largement cet appel à manifester le 30 mai pour que la France sorte, par la voie progressiste et dans la perspective du socialisme, de l’UE atlantique et du mouroir de l’euro.

Face à l’impasse de l’union de la gauche derrière Hollande, face au mensonge discrédité de l’Europe sociale qui ne fait que creuser le lit du FN et de l’UM’Pen, construisons dans l’action le Front antifasciste, patriotique et populaire !

Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF.

  

Le POLE DE RENAISSANCE COMMUNISTE EN FRANCE est particulièrement heureux de communiquer  l’appel ci-dessous émanant du Comité de Liaison des Assises du Communisme, publié sur son site internet aux visiteurs de son site www.initiative-communiste.fr

>

> http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/appel-des-assises-du-communisme-a-manifester-le-30-mai-pour-la-sortie-de-leuro-de-lue/

Appel des Assises du Communisme à manifester le 30 mai pour la sortie de l’euro, de l’UE et de l’OTAN

10ème anniversaire de la victoire du NON au Traité Constitutionnel Européen - APPEL A MANIFESTER LE 30 MAI 2015 A PARIS

> à la suite de cet appel, lire le commentaire du PRCF et son APPEL A L’ACTION sur www.initiative-communiste.fr !

 

Déclaration commune des organisations composant les Assises du Communisme

LE CAPITALISME NE PEUT PAS RÉPONDRE AUX BESOINS DU PEUPLE, IL FAUT SORTIR DE L’EURO, DE L’UNION EUROPÉENNE ET DE l’OTAN

Pour un Front populaire, patriotique et antifasciste, pour la reconquête de la souveraineté nationale

 

> La situation politique nationale et internationale est de jour en jour plus inquiétante.

> Sur la planète, les guerres impérialistes menées par les impérialistes américains et européens qui soutiennent les forces ouvertement fascistes en Ukraine, les crimes colonialistes en Palestine et les terroristes en Syrie, en Irak, en Afrique et provoquent ainsi une logique d‘affrontement contre la Chine, la Russie, l‘Amérique Latine....

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 13:49

Ci-dessous, le texte d'une pétition que vous pouvez signer en me renvoyant ce message  me faisant connaître votre accord.

Cent mille morts, déjà, un million de réfugiés, un pays en ruine, et, dans le silence des média, une guerre non déclarée qui continue ! 

Après l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, le Pakistan, le Mali, etc., l’impérialisme des Etats-Unis aidé de ses vassaux dont la France en première ligne, entretient en Syrie à coup de mercenaires une nouvelle guerre meurtrière.

Qui sont ces mercenaires ? Les émules terroristes « islamistes » de Ben Laden, main dans la main avec une prétendue « armée syrienne libre ».

Qui sont ces vassaux ? La France et l’Union Européenne des marchands d’armes et se réclamant des droits de l’homme, les dictatures du Qatar, de l’Arabie Saoudite se réclamant de la charia, la démocratie théocratique d’Israël se réclamant du dieu des Juifs, la Turquie qui opprime les Kurdes.

Qu’ont-ils en commun sinon leur soumission à l’impérialisme US ?

Objectif affiché : « punir » et renverser le Président Syrien.

Sous quels prétextes ? D’abord comme en Libye ou au Mali, « sauver des vies humaines », « établir une démocratie », puis en l’accusant d’avoir utilisé des armes chimiques interdites.

Avec quelles preuves ? Il n’y en a pas. Où sont les contrôleurs de l’Onu chargés de vérifier le désarmement chimique ou nucléaire des USA, de la France, d’Israël, de la Russie, pour ne citer que ces champions de la production et du commerce des armes ?

Quels objectifs à cette guerre ? Vendre des armes. Etendre la mainmise des Etats-Unis et de ses vassaux sur le Moyen-Orient, mettre la main sur son pétrole et toutes ses richesses naturelles et humaines, menacer pour le soumettre l’Iran déjà victime de sanctions meurtrières, et, au-delà, par la course aux armements, briser l’économie les pays émergents concurrents comme la Russie et la Chine.

Qui doit décider du sort de la Syrie ? La Russie, l’Europe marchandant sous la houlette des USA au sein ou en dehors de l’Onu ? Ou le peuple Syrien lui-même dans un Etat souverain ?

Dans cette guerre injuste comme le sont toutes les guerres coloniales, la France est en première ligne ! La France n’a pas d’argent pour les retraites, les services publics, les salaires, les logements, les œuvres de vie, mais combien pour les armes qu’elle livre aux mercenaires de l’Otan en Syrie, combien pour ses interventions coloniales en Libye, au Mali, en Côte d’Ivoire, etc., combien pour la production et la vente des armes au seul profit d’intérêts privés ?

Nous exigeons :

            L’arrêt immédiat des livraisons d’armes en Syrie.

            Le retrait des troupes françaises à l’étranger,

            La nationalisation et reconversion dans des œuvres de paix de tous les groupes capitalistes, notamment ceux du commerce et industries de guerre, du pétrole et des matières premières,

            La mise en œuvre d’une politique de défense et souveraineté nationales, coopération internationale, désarmement et paix.

 

Je soutiens cet appel :

NOM (majuscules),    Prénom,                                  Qualité

             -

             -

Cet appel a été rédigé par Pierre Roubaud, militant de « Communistes », Parti politique fondé en 2002.

 

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 12:34

Le collectif de solidarité avec Pinar Selek en Turquie lance une campagne
d’envois de lettres au Ministre de la justice turc.
Ces lettres ont pour but de relever le caractère politique du procès qui
est fait à Pinar Selek et de pointer la soumission de la justice aux forces politiques.


Cette campagne est internationale et nous nous organisons, en France, pour qu'un maximum de lettres arrivent sur le bureau du Ministre entre le 1er octobre et le 1er novembre 2013.

Pinar Selek est devenue un symbole de lutte pour la justice et la liberté
de toutes et tous et la répression ne la fera pas taire !

L'idée est que chacun-e prépare sa lettre à l'avance et réunisse celles de
son entourage pour les poster le moment voulu.

Plusieurs exemples de textes courts, en français, sont proposés en pièce
jointe mais chacun-e peut les modifier/réécrire, pourvu que ce soit une lettre écrite à la main, signée avec nom et adresse et envoyée par la poste.

Envoyez nous un mail si vous l'avez fait, cela nourrit notre détermination
et les liens qui se tissent à travers cette solidarité internationale!

En pièces jointes:

Pour en savoir plus sur Pinar Selek et sa lutte pour la justice :
- Une biographie de Pinar Selek,
- un texte détaillé sur les étapes juridiques du procès (le cauchemar est
dans sa 15ème année)
- un tract qui résume l’affaire et une affiche

et pour la campagne d'envois de lettres :

-2 exemples de lettres
-L'exemple du journal Rebelle Santé paru fin aout.

Le site internet www.pinarselek.fr

Un lien vers une vidéo sur la mobilisation féministe pendant les jours
d'occupation
du parc Gezi :
https://www.youtube.com/watch?v=Qk7P2H5Hpgs  (Aperçu)
A bientôt !!
Le collectif de solidarité avec Pinar Selek en France

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 13:52

En quelques jours, nous avons dépassé les 4 000 signatures. Il est plus que probable qu'une écrasante majorité de socialistes sont en accord avec notre exigence « pas un trimestre de plus, pas un euro de moins »… pour ceux qui vivent de leur travail. C'est cette majorité qu'il faut montrer pour faire comprendre que rien n'est joué, pour favoriser la mobilisation et opposer cette première exigence du peuple de gauche à celle du Medef qui se résume en « pas un euro de moins »… pour ceux qui vivent de leur capital et « beaucoup d'euros en plus » pour les assurances privées.

Pour montrer la majorité que nous représentons, nous devons faire campagne. Propositions :

  • envoyer le texte de l'appel et l'adresse du site à tous les socialistes que nous connaissons pour les inciter à signer : les petits ruisseaux font les grandes rivières ;
  • réunir les signataires de la fédération socialiste départementale pour organiser la campagne départementale : faire connaître, faire signer et informer les parlementaires de gauche ;
  • faire connaître l'appel par communiqué ou conférence de presse : le communiqué ci-joint peut être repris, tel quel ou modifié en fonction des discussions entre signataires du département ;
  • faire connaître, discuter et signer l'appel et le communiqué dans les sections socialistes : la mobilisation des socialistes est décisive dans la construction du rapport de forces ;
  • éditer un tract, par exemple sur le modèle ci-joint : au recto, le texte de l'appel et, au verso, les premiers signataires du BF 64, les signataires du BN et du CN, les signatures départementales dans l'espace laissé libre, puis en bas le communiqué ;
  • distribuer le tract dans le rassemblement de départ des manifestations du mardi 10 septembre, avant que la manifestation ne s'ébranle ;
  • co-organiser, avant la fin du mois, des réunions publiques de la gauche pour y exprimer notre point de vue, parmi la diversité de ceux qui y seront représentés…

C'est nous, socialistes, peuple de gauche, qui avons installé au pouvoir ce gouvernement, c'est notre gouvernement. C'est à nous qu'il doit obéir, pas au Medef ! Quand il déraille, c'est à nous de le remettre sur les bons rails, la souveraineté émane du peuple. Mobilisés, nous nous ferons obéir.

Amitiés socialistes,

 

Pierre Ruscassie

initiateur de l'appel de « socialistes pour les retraites contre tout nouveau recul » http://www.socialistes-pour-les-retraites.fr/

Vous pouvez télécharger un modèle de tract dont le verso comporte un quart de page libre pour les signatures départementales ici : http://www.socialistes-pour-les-retraites.fr/wp-content/uploads/2013/09/tract-local-sans-communiqué.pdf

Ou télécharger une version comprenant un modèle de communiqué, placé sous les signatures, ici : http://www.socialistes-pour-les-retraites.fr/wp-content/uploads/2013/09/tract-local-avec-communiqué.pdf

 


Communiqué de presse des signataires socialistes de Saint-Denis (93) sur le projet de loi du gouvernement portant sur les retraites

Nous, militant-e-s socialistes dionysien-ne-s, signataires de l'appel « Pas un trimestre de plus, pas un euro de moins » qui a recueilli plusieurs milliers de signatures au sein du Parti Socialiste en quelques semaines, affirmons que le projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement mardi 27 août 2013 n'est pas acceptable en l'état.

Certes, certaines mesures contenues dans ce projet constituent des éléments de progrès, au service de la justice et de la lutte contre les inégalités : prise en compte de la pénibilité pour tous les salariés, des modes de calcul plus favorables pour les salariés à temps partiel (souvent des femmes), des validations de trimestres pour les jeunes entrant sur le marché du travail (pour les périodes d'alternance et d'apprentissage). Des éléments de ce type n'ont jamais fait partie des réformes engagées par la droite, à commencer par la réforme Sarkozy de 2010.

Cependant, d'une part, le projet présenté par le gouvernement Ayrault avalise la réforme Sarkozy de 2010 qui a repoussé l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et a allongé la durée de cotisation pour prendre une retraite à taux plein. Sur ce plan, le projet gouvernemental prolonge la réforme Sarkozy que le PS avait pourtant combattu au Parlement et dans la rue. D'autre part, il propose un nouvel allongement de la durée de cotisations (un trimestre tous les trois ans de 2020 à 2035). Par là il envoie un message à la jeunesse lui disant qu'elle n'aura plus de retraites dans le cadre d'un régime par répartition. Cette mesure se traduira par une baisse du montant des pensions pour ceux, et surtout celles, qui ne pourront atteindre le nombre d'annuités requis.

Par ailleurs, le projet gouvernemental propose une augmentation des cotisations sociales salariales et patronales mais le gouvernement a promis au patronat de rembourser cette augmentation sous forme de diminution des cotisations famille. Les salariés seront donc appelés à refinancer les allocations familiales. Cette mesure et cette promesse portent atteinte au pouvoir d'achat des salariés et reviennent à accéder à la demande du patronat de penser le travail uniquement comme un coût.

Ce projet représente donc au total un exercice d' équilibriste dangereux. C'est pourquoi nous appelons l'ensemble des socialistes à agir, au parlement comme dans la rue, pour modifier ce projet, néfaste en l'état pour les salariés. Nous les appelons à participer le plus massivement possible à la manifestation syndicale du 10 septembre.

 

Teddy Ambroise, Philippe Brard, Carole Chotil-Rosa, Christophe Delgery, Cyril Gispert, Mathilde Lelièvre, Sébastien Linden, Marion Oderda, Françoise Perrot

 

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 14:44

Appel lancé par les Clubs « Penser la France » (CPF), le Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP) et le Pôle de renaissance communiste en France (PRCF).

 Le 14 juillet 2013.


Pour riposter à l’entreprise de liquidation des conquêtes sociales et de la France républicaine, en prenant appui sur les résistances sociales, civiques et patriotiques, pour une République sociale, souveraine et fraternelle, ensemble défendons et actualisons le programme du Conseil national de la Résistance !

 (…)

Pour lire la suite et prendre connaissance de l'Appel, cliquez ci-dessous :
http://www.m-pep.org/spip.php?article3347

Pour signer l'Appel, cliquez ci-dessous :
http://www.m-pep.org/spip.php?article3347#outil_sommaire_5


Premiers signataires :

  • AMIEL DE MENARD Gilles, porte-parole du M’PEP, 07
  • BACHELIER Gilles, gaulliste de gauche, 94
  • BIDAULT Gwenaël, syndicaliste CPAM, PRCF, 22
  • CHAZAL Bruno, secrétaire national des Clubs « Penser la France », 75
  • DANGLOT Jean-Claude, ancien sénateur, ex-secrétaire de la fédération du PCF du Pas-de-Calais, 62
  • DA SILVA Didier, co-fondateur de chrétiensdegauche.com
  • DEBRAY Michel, vice-amiral (2 S), ancien commandant de l’aviation embarquée et du groupe des porte-avions, ancien président de l’Institut Charles de Gaulle, 60
  • DEJOURS Jean-François, syndicaliste enseignant
  • DELBOS Thierry, gaulliste, président du Cercle des patriotes optimistes, 63
  • DESSENNE Michèle, porte-parole du M’PEP, 93
  • DRWESKI Bruno, universitaire, historien et politologue
  • FAUCON Ernest, ouvrier, 67
  • FOUCAMBERT Benoit, syndicaliste enseignant
  • HEMMEN Jean-Pierre, dirigeant du PRCF, fils de Fusillé de la Résistance
  • GASTAUD Georges, fils de Résistant, secrétaire national du Pôle de Renaissance Communiste en France, 62
  • GAUCHERAND Claude, gaulliste, contre-amiral (2S)
  • LACROIX-RIZ Annie, professeur émérite d’histoire contemporaine, 78
  • LANDINI Léon, ancien officier FTP-MOI, officier de la Légion d’honneur, Médaille de la Résistance, Grand Mutilé de Guerre, président du PRCF
  • MACIA Eric, ancien secrétaire fédéral du PCF-34
  • MANESSIS Antoine, responsable PRCF aux actions unitaires, fils de Résistants, 38
  • MARLE Désiré, prêtre-ouvrier, ancien dirigeant syndical de la métallurgie CGT
  • MATEU-CASADO Annette, fille de républicains espagnols, 66
  • NIKONOFF Jacques, porte-parole du M’PEP, 75
  • PELLET Gaston, résistant linguistique au tout-anglais, 30
  • PRANCHERE Pierre, ancien Franc-Tireur et Partisan français, ancien député, ancien député européen, PRCF
  • PUJO Jean-Luc, président des Clubs « Penser la France », 75
  • PUJO Viviane, secrétaire nationale des Clubs « Penser la France », 31
  • QUINET Michel, secrétaire général du M’PEP, 29
  • SANFELIEU Jany, fille de résistant antifasciste, 89
  • TROUDE Alexis, secrétaire national des Clubs « Penser la France », 92
  • VAN WYNENDAELE Karine, syndicaliste enseignante
  • VAREA Pierrette, commerçante, 34
  • VARGAS Yves, philosophe
  • VASSALLO Laurent, secrétaire national des Clubs « Penser la France », 34
  • VOSSOT Josette, syndicaliste, Clubs « Penser la France », 21
  • VOVARD Jacques, PCF, ancien conseiller municipal d’Argenteuil, syndicaliste
  • TOURNE Claude-Émile, médecin obstétricien, fils de Résistant, 66
  • ZAINA Serge, militant syndical CGT EDF et interpro, O6


Pour signer l'Appel, cliquez ci-dessous :
http://www.m-pep.org/spip.php?article3347#outil_sommaire_5

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 17:33

 Des étudiantes pakistanaises étaient en train de rentrer chez elles quand des terroristes ont fait exploser leur bus scolaire. Quatorze d’entre elles ont été brûlées vives. Les survivantes, transférées en urgence à l’hôpital, ont été tuées par une seconde bombe qui a aussi blessé leurs amis et le personnel soignant.


C’est parfois dans les moments les plus sombres que naissent les plus vives lueurs d’espoir. Devant ces atrocités, Malala, une jeune fille de 15 ans, a osé défendre le droit des filles à l’éducation au Pakistan. Cela lui a valu une balle dans la tête. Mais elle a survécu et, soutenue par un million d’entre nous, elle a contribué à la mise en place au Pakistan d'une nouvelle politique scolaire, qui permet la scolarisation de toutes les filles!

Et elle ne compte pas s’arrêter là. Ce vendredi, Malala s’adressera à l’ONU pour fixer un nouvel objectif: offrir une éducation scolaire à tous les enfants du monde. Son projet est scandaleusement simple à réaliser: les experts estiment son coût à l’équivalent de deux centrales nucléaires! Dans les prochaines 24 heures, montrons aux dirigeants du monde que nous sommes des millions à soutenir Malala et qu’ensemble, nous pouvons transformer les crimes des Talibans en un nouvel et formidable espoir: l’éducation pour tous.

https://secure.avaaz.org/fr/every_child_in_school_global/?bwwOqbb&v=26924

Malala présentera notre campagne au Secrétaire général de l’ONU ce vendredi et travaillera avec une délégation de jeunes représentants venus du monde entier pour faire pression sur le Conseil de sécurité afin qu'il adopte une résolution reconnaissant la crise mondiale de l’éducation et listant les mesures à prendre pour garantir la scolarisation de tous les enfants. Ensuite, nous aiderons Malala et les jeunes délégués à porter leur message dans les capitales du monde entier, jusqu’à ce que les pouvoirs publics se décident à signer un chèque et à changer leurs politiques.

Voici les principales mesures de ce programme:

  • égalité d'accès à l’école pour les filles et les jeunes gens marginalisés qui n’ont souvent pas le droit à l’éducation



  • formation rigoureuse des professeurs



  • hausse du financement de l’éducation grâce à une augmentation de l’aide des donateurs et un meilleur ciblage des dépenses, pour garantir que chaque enfant bénéficie de 9 années de scolarisation.

Envoyer tous les enfants du monde à l’école, cela peut sembler ambitieux. Mais c’est entièrement réalisable avec un financement international à hauteur de 26 milliards de dollars. C’est un immense facteur de paix et de prospérité pour l’avenir de la planète. Saisissons cette occasion, profitons de cet élan et faisons de l’éducation pour tous une réalité.

https://secure.avaaz.org/fr/every_child_in_school_global/?bwwOqbb&v=26924

Quand Malala a reçu une balle dans la tête, nous nous sommes unis pour la soutenir et lui offrir une stratégie efficace pour faire avancer sa cause, en étroite collaboration avec l’envoyé spécial de l’ONU pour l’éducation, Gordon Brown. Ensemble, nous avons fait pression sur le gouvernement pakistanais, qui a finalement annoncé un programme de bourses permettant à tous les enfants d’aller à l’école. Nous pouvons réussir à nouveau. Faisons du rêve de Malala une réalité mondiale.
 

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 20:47

Le 5 juin 2013, des militants d’extrême droite ont tué Clément Méric, syndicaliste étudiant et militant antifasciste.

La CGT a condamné avec la plus grande fermeté cet acte en rappelant le contexte de montée très forte des idées d’extrême droite et des actes et propos homophobes et xénophobes.

Au-delà de la profonde et légitime émotion suscitée par ce tragique évènement, il est indispensable de donner une réponse syndicale et citoyenne à la situation dans laquelle nous nous trouvons.

C’est par une présence forte des militants CGT et par des débats avec l’ensemble des salariés autour des analyses et propositions de la CGT que nous devons combattre la menace grandissante que représente l’extrême droite dans notre pays.

Pour notre organisation syndicale, le monde du travail souffre des conséquences d’une crise systémique dont les salariés sont les principales victimes et dont malgré le changement politique, ils ne perçoivent pas l’issue.

La crise du capitalisme a amplifié fortement les inégalités, la précarité, l’insécurité sociale ainsi que la pauvreté et l’exclusion.

Les réponses sont à chercher dans l’élaboration collective au plus près des besoins des salariés, par les luttes sociales pour les salaires, les conditions de travail, le service public, l’emploi et la protection sociale et la recherche d’une convergence des luttes emploi-salaire-protection sociale et reconquête des services publics.

L’union départementale CGT de Paris appelle l’ensemble des organisations de la CGT à participer à la manifestation contre le fascisme et la banalisation des idées de l’extrême droite qui aura lieu

Le dimanche 23 juin  

à 15h00 place de l’Opéra

Pour dire notre refus d’une société basée sur les discriminations de toutes sortes, contre le racisme, la xénophobie et l’homophobie.

 

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 10:20

Merci de faire circuler au mieux dans vos réseaux, ce triple lien, pour aider notre association qui ne demande qu'à remplir sa mission de service public  au moyen de ses 5 entités dont l'une est à Vouzeron dans le Cher au service de la formation qualifiante vers les personnes reconnues en situation de handicap.

 

L'ensemble de la problématique est explicitée dans les liens deux et trois.

Les activités et valeurs de l'association sont décrites dans le premier lien par une vidéo

 

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/la-sant%C3%A9-et-la-formation-ne-sont-pas-des-marchandises-2?utm_campaign=mailto_link&utm_medium=email&utm_source=share_petition

 

pétition signable en ligne ci-dessus

 

 

http://www.franceculture.fr/emission-le-monde-selon-caroline-fourest-la-maternite-les-bluets-et-la-creche-baby-loup-2013-06-04

 

france culture hier mardi 04 (première partie de la chronique).

 

 

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=651590

 

lien vers "là-bas si j'y suis" France Inter de ce mercredi 05 juin (répondeur du début, 7iéme intervention)

 

 

Merci de votre solidarité.

 

Les syndicats et les 550 salariés de l' Association Ambroise Croizat.

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 18:00

mercredi 9 janvier 2013


Avec le Front de Gauche mobilisons-nous pour sauvegarder le service public de l’hydroélectricité 

La mise en concurrence des concessions des barrages hydrauliques résulte de l’application d’une directive européenne. D’ici fin 2015, 49 barrages doivent être soumis à un renouvèlement de concession avec appel d’offre européen. Ils représentent 20 % du parc hydraulique français. Concernant le département de l’Isère, ce sont 3 barrages de la vallée du Drac qui sont l’objet de cette « libéralisation », soit une mise sur le marché d’un bien public. 

L’attribution à des opérateurs privés ou publics - ils sont déjà nombreux sur les rangs - de l’exploitation d’ouvrages hydrauliques jusqu’alors concédés au titre du droit de préférence aux concessionnaires sortants (EDF, GDF et CNR) n’est pas sans soulever interrogations et inquiétudes. Il en va en effet de la sécurité des ouvrages, de l’aménagement des territoires, de la gestion des usages de l’eau, du coût d’exploitation, de la situation des salariés. Bref, de la maîtrise publique de l’énergie hydroélectrique. 

Comment accepter qu’un patrimoine financé par les citoyens français et essentiel pour le développement économique du pays soit ainsi livré au profit ? Le savoir-faire de milliers de travailleurs et d’ingénieurs du secteur serait ainsi bradé comme leur statut social. À coup sûr, l’usager en paierait les conséquences.

Le Front de Gauche appelle à refuser ce nouvel acte de privatisation, notamment au moyen d’une pétition (*) qui rassemble déjà plus de 900 signataires dont de nombreux élus. Il organisera le Jeudi 24 janvier 2013 à 18 heures, salle d’Estienne d’Orves à Échirolles, un débat public animé par des ingénieurs, travailleurs et responsables syndicaux du secteur de l’hydroélectricité et de l’énergie. Débat auquel les citoyens et les élus locaux sont invités afin d’envisager les moyens de s’opposer à cette dilapidation d’un bien public.

L’énergie hydraulique, un bien commun : défendons-le !


(*) Signer la Pétition : Contre l’ouverture à la concurrence des barrage hydroélectriques

 

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 13:56

HONNEUR et GRATITUDE ETERNELLE du PEUPLE FRANÇAIS aux HEROIQUES COMBATTANTS DE STALINGRAD

 

Le Général de Gaulle et les Français reconnurent le rôle capital de l’Union Soviétique dans la victoire sur l’hitlérisme.
Alors que, de l’école aux médias en passant par les déclarations du « parlement européen », une propagande de chaque instant prétend amalgamer l’Union Soviétique au Troisième Reich, les vrais démocrates gardent au cœur les combattants de Stalingrad, de Koursk et de Leningrad qui, au prix de sacrifices inouïs, ont brisé la machine de guerre nazie, ont permis la contre-offensive générale de l’Armée rouge et la prise de Berlin, pendant qu’à l’Ouest s’ouvrait enfin le second front contre la Bête immonde hitlérienne.
L’impératif de l’histoire conduisit pendant la seconde guerre mondiale à « la belle et bonne alliance » entre l’URSS et la France combattante reposant sur la coopération entre peuples libres, égaux et fraternels, coopération toujours d’actualité au plan européen et mondial. Le général de Gaulle en donna une illustration à son arrivée à Moscou, le 20 juin 1966, répondant au président NV Podgorny, il évoqua la grande Russie qu’il avait vue en 1944 : « tendue dans l’esprit guerrier qui allait assurer sa victoire et, pour une très large part celle de la France et de ses alliés », puis à la réception au Kremlin, en soulignant chez les Français le sentiment de solidarité, il revint sur « la part capitale que l’Union Soviétique prit à la victoire décisive », qui précise-t-il le 30 juin, a porté l’URSS « au plus haut degré de la puissance et de la gloire » À cette occasion fut signée une déclaration bilatérale qui donna une impulsion considérable à une coopération multiforme. Le domaine spatial en témoigne encore.
Quoi qu’on pense de l’URSS et de son histoire – et cela appelle de notre point de vue de nombreux débats exempts d’intolérance et de caricature – nul ne peut nier que la bataille de Stalingrad prend place dans l’Histoire au même niveau que celle de Marathon, où les jeunes démocraties grecques stoppèrent l’Empire mède – ou de Valmy, où l’armée de la Révolution française repoussa les envahisseurs de l’Europe contre-révolutionnaire.
Nous avons commémoré, le 2 février 2008 à Paris, le 65ème anniversaire de la victoire de Stalingrad car le sommet de l’ignominie avait été atteint par les gouvernements profascistes des Pays Baltes qui, avec la caution de l’Union Européenne, dressaient des monuments à la gloire des SS. Notre solidarité va à la puissante et légitime riposte qui s’est manifestée en Russie et dans les pays de la CEI défendant l’honneur et l’héroïsme des combattants qui sacrifièrent leur vie pour la liberté.
À l’heure où l’UE, arrogamment pilotée par Berlin, écrase les peuples, leur souveraineté nationale et leurs acquis sociaux, à l’heure où des dirigeants du MEDEF appellent publiquement à « changer d’aires » pour mieux liquider la nation et les conquêtes du CNR, à l’heure où les peuples se dressent de plus en plus contre les guerres impérialistes et contre la dictature des marchés financiers et de leur bras armé l’OTAN menaçant la Russie et les Etats de la CEI avec le bouclier antimissiles américain, à l’heure où la criminalisation du communisme en Europe de l’Est suscite une chasse aux sorcières liberticide et prépare la revanche posthume des fascismes, les signataires de cet appel, représentants de sensibilités politiques distinctes.
•                    Appellent la population de France à continuer le combat des héros de Stalingrad et de la Résistance antifasciste et patriotique en défendant l’indépendance nationale, la démocratie, les conquêtes sociales, pour qu’un nouveau Reich euro-atlantique destructeur des libertés ne prenne pas la succession de Hitler sous des oripeaux pseudo-démocratiques ;
•                    Appellent à combattre sous toutes ses formes le racisme et la xénophobie d’Etat ;
•                    Condamnent l’anticommunisme, qu’ils ne confondent pas avec la discussion contradictoire et argumentée sur le bilan de la première expérience socialiste de l’histoire, et dans lequel ils voient avant tout une arme idéologique de l’oligarchie capitaliste pour briser l’ensemble des conquêtes démocratiques de notre peuple et de tous les peuples.
•                    Demandent que le service public à France télévisions (Solliciter M. Alain le Garrec, médiateur à France télévisions 7 Esplanade Henri de France 75015 Paris. Tél :0156229961) et à la radio programme des émissions sur l’Armée Rouge et à son année phare de 1943 avec les victoires de Stalingrad, Koursk, le lancemnt de l’offensive finale sur Berlin et la coopération du général de Gaulle-URSS, avec son plus beau fleuroen : le régiment Normandie-Niemen ainsi que la participation soviétique au combat animée par le mineur ukrainien Vasil Porik , de 1942 à 1944, dans les mines et les corons du Nord-Pas-de-Calais, combat ouvert par la Grande Grève Patriotique de mai-juin 1941.
Dans le respect de leurs convictions propres, les personnalités signataires appellent également au rassemblement du 2 février 2013, place de la bataille de Stalingrad, à Paris.
C’est une exigence d’avenir que de célébrer le 70ème anniversaire de la victoire de Stalingrad dans l’union des forces patriotiques, républicaines et antifascistes, d’exprimer la gratitude éternelle aux combattants de l’Armée Rouge dans cette ville martyre où se joua le destin de l’humanité.
En multipliant les initiatives décentralisées allant dans le même sens dans la semaine précédant cet anniversaire les signataires de cette déclaration appellent les travailleurs, les femmes et les hommes, les jeunes défenseurs de la paix, du progrès et de l’indépendance nationale et résolus à contribuer à la défaite du fascisme, du racisme et de la xénophobie d’Etat, de l’impérialisme, à se mobiliser et à mobiliser pour que résonne dans la capitale de la France,

LE RASSEMBLEMENT NATIONAL AVEC UNE REPRESENTATION INTERNATIONALE qui aura lieu

SAMEDI 2 FEVRIER 2013 À 14 HEURES 30 (pour les organisateurs) et 15 heures (pour la manifestation), PLACE DE LA BATAILLE DE STALINGRAD (métro Stalingrad) avec prises de paroles et un dépôt de fleurs au monument des héros de Stalingrad.


Coordinateur : Pierre Pranchère, ancien résistant, député honoraire, 2 Puy Salmont 19800 Saint-Priest-de-Gimel, courriel :
Pierre.pranchere@orange.fr  – tél : 05 55 21 35 55

  Pour vous associer, envoyez votre signature à Jany SANFELIEU (jany.sanfelieu@wanadoo.fr), en indiquant :
Nom – prénom                   Qualités                     Adresse                    Courriel – tél.


Deuxième liste de signataires :
(par ordre d’arrivée)
Bertolini Antoine : rescapé du « Yoma », torpillé en Juin 43, timonier sur la frégate « Escarmouche » présente le 6 juin 44 devant Uta-Beach, Croix de guerre, médaille commémorative française de la guerre 39 – 45 avec barrette « S » Méditerranée - Atlantique, (13) ; Halbeher Aimé : dirigeant de la CGT chez Renault pendant les grèves de 1968, (75) ; Thorez Pierre : Professeur émérite des Universités, PCF, (76) ; Poly Hervé : secrétaire de la fédération PCF 62 ; Jalade Eric : secrétaire départemental PCF, fédération du Tarn ; Gendillou Jean-Jacques : fils du Résistant louis Gendillou, un des 1° compagnons de Georges Guingoin, militant syndical CGT, a. Conseiller Prud’hommes, Maire de Thouron, vice-président de la Communauté de communes AGD (lAurence Glane Développement), secrétaire section Centre du PCF 87 ; Peyraud Jean-Claude : fis de Peyraud Paul, alias Lous de la direction clandestine du PCF, du FTP et du Front National en Corrèze et Creuse, syndicaliste cheminot, (87) ; Valade-Raze Annie :  professeure retraitée, fille de déporté mort à Dachau, proche parente de 4 suppliciés par pendaison le 9 Juin 1944 à Tulle, (19) ; Fillère André :  a. combattant en Algérie, dirigeant national ‘association d’a. combattants et victimes de guerre, (94) ; Eychart François : Secrétaire général de la Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet, (75) ; Lacroix  Marc : ingénieur, (78) ;  Omer Jacky : militant syndical, responsable national FSC, (13) ; Olivier Roger : a. cheminot, (13) ; Serrano Daniel : a. combattant en Espagne républicaine, m. des « Amis des Républicains Espagnols en Région Parisienne », (93) ; Serrano Rose-Marie : enseignante (membre des « Amis  des Républicains Espagnol » en Région Parisienne), 93 ; Auxemery Mireille : fille de Marcel Corivaud, a. Maire de Rochechouart (87) ; Riffaud Marc : Conseiller général communiste de St Junien, (87) ; Diagne Roland : militant communiste du Rassemblement des Cercles Communistes (RCC) ; Chevalier René : secrétaire PCF de section d’Arras, adjoint territorial, (62) ; Benbara Abdallah : militant PCF, Paris 13 ;°Jean Robert : professeur d’histoire retraité, membre du CD de la fédération de Haute-Corse du PCF, secrétariat de la section du Cap Corse du PCF, animateur du blog de la section « bandera rossa » : http ;//pcfcapcorse.overblog.com ; Cialdella Michel : syndicaliste et communiste ;   Pons Lucien : Président de l’Association « Comité pour une Nouvelle Résistance – CNR », membre du bureau de la fédération du M’PEP dans les Alpes-Maritimes, (06) ; Leniaud Jean-Paul : retraité, a. secrétaire syndical CGT Cheminots d’Hussel et Haute-Corrèze, fils de FTP, (19) ; Soularue Claude : vice-président Corrèse-Cuba-Estrella, (19) ; Feuilloley Raymond : France-Cuba, PRCF, (84) ;  Ortiz Lylian :  adhérent PRCF, petie-fils de Républicain espagnol, (25) ; Pineda Emmanuel : conseiller municipal, syndicaliste, fils de Républicain espagnol, (87) ; Schmitt-Gomez Jean-Louis : ass. Ateneo republicano du Limousin, (87) ; Taupin Michel :  Cuba Si France, ingénieur, journaliste, (94) ; Hernandez Jo : retraité EDF, a. responsable de la CGT et du PCF, militant du PRCF, adhérent du Front Syndical de Classe, (81) ; Thomas Michel : professeur de Lettres, Maire -adjoint PCF, (81) ; Liechti Alban : ARAC, écrivain, (78) ;Bacher Eric : communiste marxiste-léniniste (a. militant du PCMLF), 91 ; Hess Skandrani  Ginette : écologiste anti-colonialiste, fille de Résistant communiste (FTP) ; Zicchina Noël : syndicaliste ; Cialdella Maurice : militant PCF, 68 ; Joly Paul-Marc : démocrate, (75) ; Font Jean-Claude : retraité, ancien militant CGT ; Popelin Mireille : enseignante retraitée, (69) ; Lanvin Jean-Claude : professeur retraité, Unité Communiste ; Gerbier Bernard : Professeur des Universités Emérite, (38) ; Gérard Michel : professeur agrégé d’Education musicale ; docteur en musicologie, (88) ;Gravaillac Sylvain : communiste, (09) ; Lapeyre Jean : (40) ; Closson Daniel : militant CGT depuis 1948 avec les timbres « jeunes », militant du PCF depuis 1956 jusqu’à mon exclusion, membre du PRCF, (02) ; Cotty Jean-Louis : membre et militant du PRCF et du Front Syndical de Classe, (77) ; vice-président départemental de l’ANACR (Amis),  (87) ; Grévoul Roger : Conseiller Général Honoraire, Chevalier de l’Ordre National du Mérite ; Peyre Jean-Paul : Intérimaire, membre du PRCF (94) ; Gazé André : communiste et syndicaliste, (66) ; Van Gindertaël Alain : retraité, (79) ; Juyoux-Savkoff Roberte : retraitée, artiste / couturière, (56) ; Savkoff Serge : retraité, graphiste / illustrateur (56) ; Marzoughi Jafar : PRCF (06) ; Le Gloahec Yves :retraité PTT, (73) ; Amin Samir :             ; Baggetto Serge :  Coordination Communiste de Haute-Savoie, a. secrétaire UD CGT, retraité, (74) ; Havet Loïc : membre du PRCF, (22) ; Perrot Jean-Louis : retraité métallurgie, militant PRCF, (38) ; Pellet Gaston : membre du PRCF, résistant linguistique (COURRIEL), (30) ; Szwarckopf  Henriette : fille de déporté à Auschwitz, chercheur honoraire, (75) ; Estrade Paul : fis de Résistant FTP 19, enseignant honoraire, (75) ; Millet Pierre-Alain : enseignant-chercheur, élu PCF Vénissieux,, (69) ; Vacher Henri : militant communiste (PCF) et syndical (FSU), (19) ; Schmitt-Perrin Martine : retraité, Saint Yririex sous Bois ; Flores Guevara Roberto : médecin -chercheur INSERM ®, (94) ; Rodrigues Lourenço Elisabete :  qdhérente PRCF, (25) ; Decourcelles Michel : coordinateur de la Coordination Communiste 59 : 62, membre du Rassemblement des Cercles Communistes ; Desaulty Marie-Catherine : professeur retraitée, M’PEP 92 ; Remond Gilbert : éducateur retraité, militant PCF à Vaulx - en- Velin (69) ; Bachellerie Monique : retraitée de l’Administration Pénitentiaire, (19) ; Batis Robert : a. professeur, PRCF 64 ; Faucheux Guy : militant PRCF, (32) ; Lamothe Olivier : militant PRCF, (64) ; Lemercier Denis : militant « Communistes », militant SNES Sup, (14) ; Barbot Louis :  militant PRCF 22 ; Gastaud Clément : (38) ; Vadon Matthieu ;  (38) ; Outteryck Pierre : professeur agrégé d’histoire, (59) ; Dutro Marie : porte-parole du M’PEP 59 ; Meens Philippe :  militant du M’PEP et du PRCF, conseiller municipal de Saint Omer, (62) ; Fête Jacques : directeur d’école retraité, (31) ; Fête – Molié Jacqueline :  retraitée de l’enseignement, (31) ; Jacquet Brigitte : infirmière, (62) ; Facquez Jean-Claude :  cheminot retraité, syndicaliste CGT, (62) ;  Dejours Jean-François : enseignant, syndicaliste, (62) ;
Holle Albert : PRCF 62 ; Holle Josette : PRCF 62 ; Salmon Claude :  syndicaliste, (66) ;  Billes François : retraité, (66) ;  Almodovar Augustin : retraité, (66) ;  Guerre François :  retraité, (66) ;  Nourry Raymond : retraité, (66) ;  Nourry Alice : retraitée, (66) ;  Bise Maurice : retraité, (66) ;  Almodovar Joseph : militant de gauche, (66) ;  Domenech Jacques : PCF, (66) ;  Martin Jean-Louis : retraité, (66) ; Grimaldi Claire :institutrice libre penseuse, (60) ; Roy Robert : retraité ramonage, (39) ; Roy Yolande : retraitée des hôpitaux, (39) ;  ;  Dauphin Claude : PRCF 49 ;  Bernabeu Gérard : Libertaire, (66) ; Devesa Monique : retraitée, (66) ; Brunelle Cathy : membre du PRCF, (62) ;  Brunelle Pierre : membre du PRCF, (62) ;  Rougerie  Daniel : directeur de publication de « Résistances », (59) ; Ferro-Steyaert Cyrille : m. du PCF et du PRCF, (59) ; Messiaen Jean : URCF ; Louvetier William : membre de l’UEC 59 ;  Juricic Saskia : JC 59 ;  Adiba Georges : PCF, (66) ; Borreil Ginette : PCF, (66) ;  Mahyer Bernard : adhérent ARAX, (78) ;  Soulié Annie : PRCF, (78) ; Tacheau Delphine : CGT, (78) ; Rivet André : ARAC, (78) ; Rivet Odette : ARAC, (78) ;  Grenier Jean(Claude : (78) ; Grenier Mauricette : (78) ;  Michondard : FSC, (78) ; Delesque Claude : ARAC, (78) ; Delesque Lucienne : ONAC (Organisation Nationale des Anciens Combattants), (78) :  Le Gal Joseph : ARAC, (78) ; Bru Jacques : ARAC, (28) ;  Boissonnet Claude : retraité, (78) ;  Boissonnet Yvette : retraitée, (78) ;  Boissonnet Gilles : retraité, (78) ;  Gigomas Mireille : PRCF, (78) ;  Aristin Pascal : PRCF, (78) ;  Vince Daniel ;  Alexandre  Claire :  m. de France Amérique Latine ;  Thomas Eric : marin E. R. ;  Péchereau Dejane : syndicaliste Mouvement de la Paix ;  Péchereau Joël : Secrétaire collectif Rochelais Mouvement de la Paix ;  Ronchin Gilles : Principal retraité ;  Souchard Martial : enseignant retraité ; Romain Michel : retraité fonctionnaire ;  Granados Francesco : éducateur spécialisé retraité ; Bourchanin Danielle :  Institutrice retraitée ;  Ramadour Rachel : Etudiante ;  Guilbaud Glays : comédienne ;  Gosset Béatrice : PRCF, (80) ;  Gosset Etienne : PRCF, (80) ;  Pilniak Alain : conseiller municipal de Guesnain, m. du bureau de section PCF de Guesnain, a. trésorier de la section du Nord de la JC, m. du PRCF (59) :  Drain Lucien : retraité du Livre, CGT, m. du PRCF, (89) ; Drain Suzanne : retraitée Santé, CGT, m. du PRCF, (89) ; Crovisier Annie : m. du PRCF, (62) ;  Musu Mingoia Michèle : m. du CISC, (62) ; Grimault Gérard : militant  antifasciste, (92) ; Grimault Jacqueline : militante antifasciste, (92) ; Faitot Michel : (21) ; Raze Marius : professeur retraité, (19) ; Martinie Jacques : Résistant, otage de la Das-Reich ) à Tulle le 9 Juin 1944, (19) ; Pardo Julio : auteur compositeur ;  Crozat Jean-Claude : militant associatif, (19) ; Poggiale-Avidor Betty :  retraitée de la fonction publique territoriale, fille de déporté mort à Mauthausen (matricule 124147) le 4 Avril 1945, (30) ;  Cauvin Pierre : PRCF, (13) ; Achilli Adrienne : retraitée, PRCF, a. responsable fédéral PCF, (13) ;  Lafont Martine : PRCF, (13) ;  Seisson Danielle : PRCF, (13) ;  Aprin Henri : PRCF, (13) ; Angulo Henriette :  PRCF ; Ludovico Huguette : PRCF, (13) ; Ludovico Jacques : retraité, PRCF, (13) ;  Fraudet Gérard : m. des Amis de la Résistance de Limoges, (87) ;  Nougier Daniel : retraité de La Poste, (19) ; Piron Yvonne : retraitée, (23) ;  Vergne Madeleine : retraitée, (19) ;  Vergne Armand :  retraité, (19) ;  Monin Michèle : retraitée EN, (89) ;  Calvet Françoise : PRCF, (66) ;  Barba Evelyne : militante syndicale, (66) ; Barba Serge : militant associatif, (66) ; Casado Antoine : PRCF, (66) ; Fabre Pilar : militante associative, (66) ; Léon François : délégué syndical CGT, PRCF, (66) ; Mader Roland : PRCF, (66) ;  Palol Andrée : agent finances publiques, (66) ;  Bourdet René : (23)  (87) ; Chavastelon Marthe : amie de l’URSS, (19) ; Desaguiller Jean-Michel : militant nouveau CNR et internationaliste, cheminot syndicaliste,(19) ; Rouquié Claudine : militante amitié franco-URSS, PRCF, (19 ;  Queyrie Jacqueline : militante syndicaliste, PRCF, (19) ; Queyrie Claude : militant syndicaliste, PRCF, (19) ;  Vialle-Kalinine  Georgette : militante amitié franco-russe, PCF, (36) ; Poggiale Laurent : compagnon sculpteur sur pierre, (30) ;  Soude Viviane : retraitée, ARAC, (78) ; Menguy Paulette : retraitée, ARAC, (78) ; Epiard Joël : ARAC, (78) ; Dardenne : ARAC, (78) ; Groche Edouard : ARAC, (78) ;  Cojan Monique : ARAC, (78) ; Balzer René : Président de la section Guyancourt de l’ARAC, a. Résistant de Dordogne, (78) ; Pouillot Henri : Président départemental de l’ARAC, (78) ;  Dessena Gérard : Président de la section de Poissy de l’ARAC, (78) ; Degraeve Chantal : trésorière départementale de l’ARAC, (78) ; Aubin Christiane : conseillère municipale PCF à Poissy, (78) ;


Internationalistes étrangers :



Arsenio Nunes, Joäo : chercheur en Histoire contemporaine, Sintra, Portugal ;
Association Normandie-Niemen do Brasil – Rio de Janeio
Diarra Mohamed : Secrétaire général du Parti SADI France ;
Droban Alexandre :  professeur des Universités, Moscou ;
Les Communistes Italiens du CSP-PCI ;
Eniline Alexander : militant du Parti Suisse du Travail ;
Fontes Virginia :  historienne, Rio de Janeiro, Brésil ;
Gonda Radim : historien, membre du CC de la KSM ;
La KSM (Jeunesse Communiste de la République Tchèque) ;
Losurdo Domenico :  philosophe, membre du PdCI ;
Parti Communiste Congolais ;
Parti Communiste Grec ;
Pinheiro Milton : professeur, membre du CC du Parti Communiste Brésilien (PCB), rédacteur en cher de la revue théorique « Novos Temas ;
Quim Boix :  Antifasciste espagnol, dirigeant communiste, dirigeant du syndicalisme de classe international, ingénieur retraité ;
Urbano Rodrigues Miguel : a. député portugais au Conseil de l’Europe, figure de la Révolution des Œillets et de la lutte anticoloniale ;
Van Hees Jean : fondateur et administrateur de « Dialogue des peuples » ASBL (Bruxelles), Belgique ;

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article