Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site de recherche d'emploi

Le site http://jooble-fr.com/

vous propose des annonces d'offres d'emploi nationales et internationales.


Les offres qui vous seront envoyées par mail proviennent de différentes sources, et ne préjugent en rien des conditions de travail et des salaires. Il vous appartient de vous en assurer le cas échéant.

 

Le site est d'utilisation simple et l'inscription est gratuite.

 

http://jooble-fr.com/

 

Merci de signaler à Vendémiaire tout dysfonctionnement que vous pourriez constater.

Rechercher

Quelques conférences

Chansons

  Avant d'écouter les enregistrements ci-dessous, attendez la fin de la musique de fond du blog...

 

L'Affiche rouge / Catherine Sauvage

 

Bandiera rossa
BELLA CIAO
La Butte Rouge

 

 

La Carmagnole

 

 

Sur la commune / Serge Utgé Royo  

 

 

La Commune / Jean Ferrat

 

 

La Oommune est en lutte / Serge Utgé Royo 

 

 

Déserteur / Boris Vian
 

 

Cloire au 17e / Montéhus

 

 

L'Internationale / Choeur du Bolchoï

 

Sur la route / Gaston Couté

 

 

Ah ! les salauds ! / Aristide Bruant

 

 

Le temps des cerises / Jean Lumière 

11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 14:22

Ahmad a ramassé un objet métallique brillant dans le parc au Liban où il fêtait son 5ème anniversaire. C'était une bombe à sous-munitions active: elle lui a explosé à la figure, le tuant lentement devant sa famille.

Il y a trois ans, la pression publique avait permis de faire voter l'interdiction de ces bombes cruelles. Mais à présent, les Etats-Unis font pression sur des nations pour qu'elles signent discrètement une nouvelle loi qui permette leur utilisation -- signant ainsi l'arrêt de mort de milliers d'autres enfants. La plupart des Etats demeurent indécis en vue du vote. Sonnons l'alarme dans le monde entier pour couvrir de honte nos gouvernements afin qu'ils s'opposent à cette décision meurtrière.

Les Etats sont en train de définir leur position sur le sujet. Nous n'avons que quatre jours avant qu'ils se réunissent pour envoyer à nos dirigeants un message fort: défendez l'interdiction des bombes à sous-munitions et gardez nos enfants en sécurité. Cliquez ci-dessous pour signer la pétition -- elle sera remise en mains propres aux représentants des Etats à la conférence de Genève:

http://www.avaaz.org/fr/cluster_bombs_ii_b_fr/?vl

Des milliers de personnes -- des enfants pour la plupart -- ont été mutilés ou tués par ces bombes. Quand on les lance, elles font jaillir de petits projectiles explosifs sur une large zone, dont beaucoup n'explosent pas. Des années plus tard, des personnes les remuent dans leurs champs ou dans des cours d'école, ne sachant pas ce que c'est, et elles explosent.

En 2008, plus de la moitié des gouvernements du monde entier avaient déclaré ces bombes illégales en signant la Convention sur les armes à sous-munitions. Mais à présent, des pays comme la France, l'Allemagne, l'Italie, la Suède et le Royaume-Uni, qui ont tous signé la Convention, font l'objet d'une pression scandaleuse des Etats-Unis, de la Chine et de la Russie pour contourner l'interdiction par la signature d'un accord distinct qui leur permettrait d'utiliser des sous-munitions. Seules la Norvège, le Mexique, l'Autriche et quelques autres pays luttent contre cette horreur.

Les pays qui avaient négocié la Convention sur les armes classiques se réunissent à Genève la semaine prochaine. La plupart des gouvernements ne veulent pas vraiment ce protocole et n'ont pas indiqué dans quel sens ils allaient voter, mais ils font l'objet d'une forte pression des Etats-Unis pour qu'ils coopèrent, et ne s'y opposeront que si les citoyens du monde les en persuadent.

Il n'y a pas de temps à perdre -- la conférence commence lundi. Appelons nos gouvernements à résister à cette campagne meurtrière et cynique des Etats-Unis visant à légaliser la tuerie des armes à sous-munitions. Cliquez ci-dessous pour signer la pétition et diffusez largement cet e-mail -- nous avions réussi par le passé, rééditons ce succès:

http://www.avaaz.org/fr/cluster_bombs_ii_b_fr/?vl

Les bombes à sous-munitions et les mines antipersonnel avaient été interdites parce que les citoyens avaient sonné l'alarme dans le monde entier -- les victimes et les survivants ouvraient alors la marche. Par égard pour eux et pour épargner d'autres vies, ne laissons pas revenir ces armes cruelles et rassemblons-nous aujourd'hui pour réclamer un monde plus pacifique.

Plus d'informations:

"La France ne doit pas reculer sur l'interdiction des bombes à sous-munitions" (Le Monde)

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/02/la-france-ne-doit-pas-reculer-sur-l-interdiction-des-bombes-a-sous-munitions_1596952_3232.html

Interdiction des bombes à sous-munitions - sur le papier (Rue89)

http://www.rue89.com/2010/08/02/linterdiction-des-bombes-a-sous-munitions-effective-sur-le-papier-160704

Convention sur Certaines Armes Classiques (CCAC): Enjeux actuels

http://www.bibliomines.org/fileadmin/tx_bibliodocs/CCAC_enjeux_actuels.pdf

Quatrième Conférence d'examen de la Convention sur les Interdictions ou Limitations de l'Emploi de Certaines Armes (en anglais)

http://www.unog.ch/80256EE600585943/%28httpPages%29/43FD798E7707CE5AC12578B20032B630?OpenDocument&cntxt=4DCF6&cookielang=fr

Convention sur les armes classiques: possibilité de provoquer plus de dégâts humanitaires que de bien (en anglais)

http://www.stopclustermunitions.org/ccw/

Raed Mokaled et l'histoire d'Ahmad (Handicap International)

http://www.handicapinternational.be/en/raed-mokaled

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 01:15

Dimanche 6 novembre à 18h00
A l'angle des rues Riquet et Curial dans le 19e
Métro Riquet

 

Des commandos "intégristes" catholiques perturbent violemment depuis plusieurs jours des représentations, agressent physiquement spectateurs et artistes de la pièce de Romeo Castellucci "Sur le concept du visage du fils de Dieu".

Ces commandos, entretenus par l'extrême droite, s'attaquent aujourd'hui au service public culturel par l'intermédiaire du fait religieux. Nous sommes donc tous concernés. Aussi, nous appelons les usagers, les artistes, tous les travailleurs de la culture à condamner ces actions, à soutenir la liberté de création et à défendre le service public de la culture.  



Alors que la pièce sera jouée au 104 dimanche, le PCF appelle à un grand rassemblement à 18h00, à l'angle des rues Riquet et Curial.

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 19:12

Avec les affaires DSK, Tron et d'autres on a vu ressurgir des propos très inquiétants concernant les violences avec des conséquences pouvant mettre en doute la parole des femmes ou encore les encourager à ne pas porter plainte alors que, dores et déjà très peu de femmes le font. La manifestation du 5 novembre contre les violences faites aux femmes, c'est aussi pour exiger des moyens économiques et humains pour une réelle application de cette loi.

Pour cette manifestation le Parti fait partie du défilé et n'est pas en point fixe - Le rendez vous des communistes parisiens et du Front de gauche est à 14h30

angle place de la bastille/ boulevard Henri IV 


Merci d'amener vos drapeaux

Toutes et tous à Paris, le 5 novembre ! Rendez-vous 14 h 30 à Bastille


Parcours de la manifestation : Bastille, Boulevard Henri IV, rue des Fossés Saint Bernard, rue des Ecoles, rue de l’Ecole de Médecine, Carrefour de l’Odéon, rue Saint Sulpice, rue du Vieux Colombier, rue de Grenelle, rue du Bac.

Nous allons donc en direction de Matignon où un rendez vous est demandé.

 http://paris.pcf.fr/13813

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 13:16

18h00 : Manifestation organisée par le Collectif 17 octobre1961-17 octobre 2011, départ cinéma le Grand Rex (Métro : bonne nouvelle) en direction du Pont Saint Michel

Appel

17 octobre 1961- 17 octobre 2011 50ème anniversaire

Vérité et Justice

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d'Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre feu discriminatoire qui leur avait été imposé par Maurice Papon, Préfet de police de Paris. Ils défendaient leur droit à l'égalité, leur droit à l'indépendance et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Ce jour-là, et les jours qui suivirent, des milliers de ces manifestants furent arrêtés, emprisonnés, torturés ou, pour nombre d'entre eux, refoulés en Algérie. Des centaines perdirent la vie, victimes d'une violence et d'une brutalité extrêmes des forces de police.

50 ans après, la Vérité est en marche. Cependant, la France n'a toujours pas reconnu sa responsabilité dans les guerres coloniales qu'elle a menées, - en particulier la Guerre d'Algérie - non plus que dans le cortège de drames et d'horreurs qu'elles ont entraînés, comme ce crime d'Etat que constitue le 17 octobre 1961. Certains osent encore aujourd'hui continuer à parler des "bienfaits de la colonisation", célébrer le putsch des généraux à Alger contre la République et le pouvoir encourage les nostalgiques de l'Algérie Française et de l'OAS.

La "Fondation pour la mémoire de la Guerre d'Algérie ", dotée de plus de 7 millions d'euros, créée en application de l'article 3 de la loi du 23 février 2005 (dont l'abrogation est demandée) qui vante les "aspects positifs de la colonisation" est sous la coupe d'associations nostalgiques qui voudraient pouvoir exiger des historiens qu'ils se plient à la mémoire de "certains" témoins. Pour être fidèles à leur mission scientifique, les historiens ont besoin de pouvoir accéder librement aux archives, échapper aux contrôles des pouvoirs ou des groupes de pression et travailler ensemble, avec leurs homologue des deux rives de la Méditerranée. La vérité doit être dite sur l'organisation criminelle de l'OAS que certains, au sein même du parti du Président de la République, cherchent à réhabiliter. Ce n'est qu'à ce prix que pourra disparaître la séquelle la plus grave de la guerre d'Algérie, à savoir le racisme dont sont victimes aujourd'hui nombre de citoyens ou de ressortissants d'origine maghrébine ou des anciennes colonies, y compris sous la forme de violences policières récurrentes, parfois meurtrières.

On ne construit pas la démocratie sur des mensonges et des occultations. 50 ans après, il est temps :

  • que les plus hautes Autorités de la République reconnaissent les massacres commis par la Police Parisienne le 17 octobre 1961 et les jours suivants, comme un crime d'Etat.
  • que la Fondation pour la Mémoire de la Guerre d'Algérie soit supprimée.
  • que la liberté d'accès aux archives soit effective pour tous, historiens et citoyens,
  • que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, international et indépendant

Signataires :

Associations :

17 octobre contre l'oubli 4ACG (Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre) ACB (Association de Culture Berbère) ACCA (Agir Contre le Colonialisme Aujourd'hui) Act Up-Paris ACU (Association des communistes unitaires) AFASPA (Association Française d'Amitié et de Solidarité avec les Peuples d'Afrique) AHDH (Association Harkis Droits de l'Homme) AMF (Association des Marocains en France) ANECR (association nationale des élus communistes et républicains) ANPNPA (Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis) ANPROMEVO (Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l'OAS) APCV (Agence de Promotion des Cultures et du Voyage) ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants) Association Rennes-Sétif Association Maurice Audin ASSAF ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins en France) (et aussi ATMF-Paris 75) Au Nom de la Mémoire CAPJPO- EuroPalestine CCIPPP (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien) CIMADE CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques) Collectif DAJA Collectif "D'ailleurs nous sommes d'ici" (et les collectifs locaux : 33, gardois) Collectif Réseaux Intervention Réflexion Quartier Populaire Comité Mumia Abu Jamal de Saint-Denis Compagnie Jolie Môme Coup de Soleil FNACA - Paris (Fédération Nationale des Anciens Combattants d'Algérie) Forum France Algérie Générique Ici on noie les Algériens IFE/EIF (Initiative Féministe Européenne) INTER-CO (Inter collectif de soutient des luttes des peuples du monde arabe) La Parole Errante Le 93 au Coeur de la République Le Maghreb des Films LDH (Ligue des Droits de l'Homme) Les Oranges Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs Compagnons Manifeste des Libertés Mémoire à Vif MIR (Maison Internationale de Rennes) Mouvement de la Paix MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples) Per à Pace ( pour la paix) [ association corse] Planet DZ Politis Réfractaires Non-Violents à la Guerre d'Algérie RIRQP Ruptures (Réseau féministe) Sortir du Colonialisme SOS Racisme Survie UAVJ(Une autre voix juive) UJFP (Union juive française pour la paix)

Syndicats :

CFDT (Confédération Française Démocratique du Travail) CGT (Confédération Générale du Travail) CGT - URIF (Union Régionale Ile de France de la Confédération Générale du Travail) CNT (Confédération nationale du travail) FIDL (Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne) FSU (Fédération Syndicale Unitaire) Fédération SUD Education SM (Syndicat de la Magistrature) Solidaires (Union syndicale Solidaires) Sud-Ptt UNEF (Union Nationale des Étudiants de France) UNL (Union Nationale Lycéenne) UNSA

Organisations Politiques :

ACDA (Agir pour le Changement Démocratique en Algérie) Alternative Libertaire CCA (Cercle Communiste d'Alsace) EELV-Paris (Europe Écologie Les Verts) FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique) Gauche Unitiare MJCF (Mouvement des Jeunes Communistes de Français) NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) PCF (Parti Communiste Français) PG (Parti de Gauche) P.I.R. (Parti des Indigènes de la République) PLD-Immigration (Parti pour la Laïcité et la Démocratie en Algérie) VP-Partisan (OCML Voie Prolétarienne)

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 09:29

Vous les avez peut-être rencontrés cet été à nos côtés à Saint-Amant-Roche-Savine (63), la famille Hajeti et Hasania été arrêtée ce matin par les gendarmes. Ils ont tous été directement emmenés au centre de
rétention de Rouen pour éviter les manifestations de soutien en Auvergne.

En effet cette famille kosovar est certes sans-papiers mais pas sans soutien :
Accueillie et logée par le village de Saint-Amant-Roche-Savine, parrainée par la Compagnie Jolie Môme,
suivie par des associations du Puy de Dôme... les Hajeti et Hasani, déjà remis en liberté par un juge à Lille,
auraient la possibilité de vivre enfin sereinement en France sans les lois liberticides et l'arbitraire policier qui les harcèlent.

Dés aujourd'hui deux rassemblements de soutien ont eu lieu devant la sous-prefecture d'Ambert et la préfecture de clermont-Ferrand.
Les associations de Rouen telles que RESF, LDH et France Terre d'asile se mobilisent à leur tour.

Nous vous invitons :
- A signer et faire circuler la pétition demandant leur remise en liberté :
http://www.educationsansfrontieres.org/article37819.html

 

- A nous signaler toutes les initiatives de soutien qui seront menées pour demander La libération et un titre de séjour pour les familles Hajeti et Hasani.

Merci à tous.
La compagnie Jolie Môme

Repost 0
Published by Vendémiaire/Jolie Môme - dans Appels
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 20:46

Art Espoir

Samedi 26 mars 2011 à 18h00

Soirée exceptionnelle au Musée Fabre de Montpellier

 (13 rue Montpellieret - 34000 Montpellier)

Au profit de l'Unité de Recherche sur les Mouvements Anormaux

(Pr. Ph. Coubes - URMA - CHU Montpellier)

site : art-espoir.org, site à consulter pour tout complement d'information.

Art Espoir Remercie :

Editions PRISMA

GENERALI solutions d'assurances - Génération responsable

ARCURIAL Briest - Poulain - F. Tajan

Didier Nick

CRAYON & CIE

VUDEN FACE

L'agglomération de Montpellier a généreusement mis à disposition le Musée Fabre

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 09:20

mardi 8 mars 2011, par Comité Valmy

 

Appel au peuple de France : ENTRONS EN RESISTANCE !

Sous des formes plus insidieuses, la République française,la nation est menacée de mort aujourd’hui comme elle l’était en 1940. Même si notre pays n’est pas occupé militairement, l’oligarchie financière mondialisée qui dirige la France pour le compte du MEDEF et de l’Union européenne, démolit méthodiquement la Nation, la République et les droits des travailleurs.

Inféodé aux puissances d’argent, le régime vassalisé de Sarkozy

- Casse l’indépendance et la souveraineté populaire et nationale : adoption du Traité de Lisbonne, alias constitution européenne, en violation du « Non » populaire du 29 mai 2005 ; subordination de l’armée et de la diplomatie françaises à l’OTAN dirigée par les Etats-Unis d’Amérique…

- Casse le modèle social hérité du Front populaire, du gouvernement de la Libération, du Programme du Conseil National de la Résistance : casse des retraites par répartition, de la Sécu, des statuts et conventions collectives, des services publics et des entreprises nationalisées, du logement social, humiliation permanente du monde du travail, baisse du pouvoir d’achat populaire alors que les milliardaires sont choyés…

- Casse les libertés républicaines et la démocratie : pratiques dignes d’un Etat policier, mise au pas des médias, confusion des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, violation de la laïcité, pratiques indignes à l’encontre des immigrés alors que les « marchés financiers » mondialisés dirigent le pays…

- Casse le « produire en France » : délocalisations, recul de l’agriculture et de la pêche artisanale…

- Maltraite la jeunesse : précarisation massive, destruction de l’Education nationale, américanisation de l’université)

- Substitue aux Communes, aux départements et à l’Etat-Nation des Communautés d’agglomération, des Euro Régions et de l’Europe fédérale, dirigées par les groupes de pression patronaux…

- Casse la langue française au profit du tout anglais managérial : entreprises, armée, commerce, enseignement sup.…

Le régime sarkozyste porte une responsabilité écrasante dans cette mort programmée de notre pays. La manière dont Sarkozy et Fillon ont liquidé la retraite à 60 ans, alors que Sarkozy avait pris l’engagement contraire en 2007, confirme l’illégitimité démocratique de ce pouvoir que nul n’a mandaté pour défaire la République française.

Pourtant, les « opposants » officiels à Sarkozy ne contestent le système que sur la forme. Sur le fond, le MODEM, les euro écologistes et le Parti « socialiste » partagent l’objectif de désintégrer la France dans l’Europe supranationale et dans le mondialisme capitaliste. Ensemble, le PS et l’UMP ont soutenu Maastricht, la Constitution européenne et le Traité de Lisbonne. C’est Jospin qui a introduit l’euro et qui, en symbiose avec Chirac, a multiplié les privatisations et signé les Accords de Barcelone qui repoussent de cinq ans l’âge de la retraite en Europe.

Comment croire que les « socialistes », qui en Espagne, en Grèce ou au Portugal appliquent le méga plan d’austérité européen, pourraient constituer une véritable alternative ? Et comment D. Strauss-Kahn ose-t-il postuler à la présidence de la République alors qu’il propose qu’un Super ministère européen décide du budget de la France et des autres pays ? A quoi bon alors organiser des élections en France ?

Malgré son discours « national », le FN de Marine Le Pen constitue un danger terrible pour la France.Encore plus ultra-libérale que Sarkozy, l’extrême droite héritière de Vichy et de l’OAS n’est là que pour diviser les Français sur la base de la xénophobie et du racisme.

C’est pourquoi l’Arc Républicain de Progrès appelle les citoyens à construire eux-mêmes une alternative républicaine, patriotique et progressiste : L’UNION DU PEUPLE DE FRANCE !

Résister au quotidien, c’est avant tout :

- Exiger le retrait de la France de la zone euro,synonyme de hausse des prix, d’austérité, de recul de nos exportations, de casse des acquis sociaux et des services publics, d’étouffement de notre indépendance économique,

- Agir pour que de la France sorte de l’Union européenne. Celle-ci n’apporte en effet que des régressions à notre pays et à ses voisins. S’émanciper de l’Europe de la finance n’isolera pas notre pays, les peuples libérés et les nations souveraines tisseront de nouveaux traités internationaux fondés sur la coopération entre Etats. Il faut en finir avec le désastreux « libre-échange » organisé par l’OMC, avec la « concurrence libre et non faussée » qui fonde les traités européens. En Amérique latine, un traité de type nouveau, l’ALBA, permet à plusieurs pays de coopérer indépendamment des diktats de Washington et de Wall Street.

- Agir pour le « produire en France » et réindustrialiser notre pays car sans production, un pays perd son savoir faire, s’endette et meurt ;

- Se rassembler sur les principes, plus actuels de jamais, du Programme du Conseil National de la Résistance : indépendance nationale, progrès social et place centrale du monde du travail, démocratie, laïcité, coopération avec tous les pays, antiracisme et patriotisme républicain.

En 2005, notre peuple s’est montré le digne héritier de la Révolution française et de la Résistance en disant NON à la dissolution De la France dans l’Empire européen. En 2010, les jeunes et les travailleurs se sont insurgés contre la casse de la retraite à 60 ans et le recul de civilisation qu’implique cette contre-réforme. Car n’en déplaise à l’UMPS et consorts, la flamme de la Résistance française ne s’éteindra pas car jamais le peuple de France ne sera un peuple d’esclaves !

Comme en 1943 quand les gaullistes, les communistes, des radicaux, des syndicalistes, les antifascistes sans parti s’unirent et fondèrent le C.N.R., nous pourrons par notre union reconstruire la France républicaine sur des bases de progrès et des libertés, l’associer aux autres peuples en sortant du broyeur de l’euro mondialisation capitaliste.

Pour cela l’ARP propose dans l’immédiat de le rejoindre et de s’organiser :

• de se réunir dans les département ou les localités sur la base de cet appel,

• de préparer une manifestation nationale à Paris le 29 mai 2011.

Dès maintenant préparons, pour le sixième anniversaire du NON à la constitution européenne, cette mobilisation républicaine, patriotique et sociale dont nous souhaitons qu’elle marque une étape significative, sur le chemin de l’union du peuple de France.

-Exprimons le rejet de la politique de l’UMPS et Cie et proclamons l’illégitimité de ce régime anti-républicain et la volonté de se libérer de l’euro et de l’Europe fédérale des Länder, néolibérale, antisociale et atlantiste,

- Appelons : le peuple de France à s’unir sur les principes du programme du Conseil National de la Résistance et à s’organiser dans des comités populaires de résistance patriotique et sociale.

Arc Républicain de Progrès : Comité Valmy (info@comite-valmy.org), Pôle de Renaissance Communiste en France (prcf@orange.fr), Résistance et Renouveau Gaulliste, (pgblache@wanadoo.fr), Comité Républicain des Gaullistes de Gauche, Rassemblement des citoyens pour la République(www.r-c-r.org), Clubs « Penser la France » (penserlafrance@yahoo.fr ), membre associé : Front Syndical de Classe : (frontsyndical.classe@laposte.net)

Publié le 3 Février 2011

 

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 09:13

Adresse du PRCF aux communistes, aux militants ouvriers et aux patriotes progressistes, antifascistes et républicains.

Le PRCF s’adresse à l’ensemble des forces franchement communistes et franchement républicaines. Il demande à chaque organisation du PRCF, à chaque lecteur d’I.C., de prendre des initiatives pour faire connaître et diffuser cet appel. L’heure de compter les points et de se renvoyer la balle est passée ; il y a le feu à la maison France et demain il deviendra impossible à éteindre. Retroussons-tous nos manches AUJOURD’HUI et montons ENSEMBLE à l’assaut des incendiaires

Mettant à profit le cadre pré-formaté des élections présidentielles, les forces du capital mettent activement en place une tenaille politique dont le but est de paralyser le peuple français. Désespérant de venir à bout des résistances que notre peuple oppose à  la mondialisation euro-libérale, sachant pertinemment que la crise structurelle du capitalisme et de l’Europe supranationale vont broyer jusqu’à l’os notre protection sociale et notre héritage républicain, les maîtres du CAC 40 et les médias à leur solde veulent placer les Français face à une alternative suicidaire : ou bien élire un commis patenté de l’euro-désintégration de la nation (qu’il s’agisse du fascisant candidat sortant ou du milliardaire qui «  manage » actuellement le FMI…), ou bien s’en remettre à la présidente du FN, qui ne brandit le drapeau tricolore  et à l’indécence de se réclamer du Programme du Conseil National de la Résistance que pour mieux écraser le mouvement ouvrier et démocratique. Dans les deux cas, sous des formes plus ou moins brutales et rapides, l’oligarchie capitaliste veut transformer en cauchemar le rêve et les aspirations séculaires du peuple français à une République démocratique et sociale, souveraine et fraternelle : dans ces conditions, lequel de ces blocs rivaux et complices, celui du néo-fascisme pseudo-« national » de Marine Le Pen ou celui de l’euro-dictature chère à l’UMPS, aura-t-il « l’honneur » de mettre un point final déshonorant à la riche histoire de notre pays ?

La victoire ira-t-elle au Parti Maastrichtien Unique qui, cramponné au Traité de Lisbonne, affiche sa volonté d’ériger l’« Empire européen » (dixit DSK !) sur les ruines de la République française en exigeant de celle-ci les « abandons de souveraineté » que le suffrage universel avaient refusé de consentir le 29 mai 2005 ? Ou bien le succès couronnera-t-il l’héritière d’un richissime tortionnaire, qui compte bien dévoyer la légitime colère du peuple pour liquider la République française -, quitte à faire à peu sa jonction avec une UMP en pleine fuite en avant fascisante et islamophobe ?

Face à cette machinerie politique, la fausse gauche est hors d’état de constituer une alternative stratégique décente: le récent « programme » publié par le PS n’offre pour toute perspective que la substitution à la devise révolutionnaire, liberté-égalité-fraternité ou la mort, de la notion compassionnelle de « care » chère à Lady Aubry, la dame patronnesse qui vient d’obtenir le Prix de la Carpette anglaise pour son acharnement à promouvoir l’anglo-américain au détriment du français. Comment en outre nourrir la moindre illusion sur l’éventuel redressement interne du « PCF » quand son nouveau secrétaire national Pierre Laurent, -récemment promu président du Parti de la Gauche Européenne-, en vient à défendre l’euro, cette arme de destruction massive contre les salaires, les retraites, la Sécu, les services publics et le produire en France ? Qu’importe au « pcf » devenu socialo-dépendant si le sauvetage de l’euro se traduit par le chômage et la misère de millions d’ouvriers, de paysans, d’artisans et de fonctionnaires, harcelés sans relâche par l’Etat qu’ils sont censés servir ! Quant  à Mélenchon, il a beau rouler les mécaniques, il explosera en plein vol s’il s’obstine à défendre le mensonge éculé de l’Europe sociale face à une candidate d’extrême droite toute ravie de récupérer en apparence le juste combat de Georges Marchais et d’Henri Krazucki contre le Traité de Maastricht…

De quels atouts notre peuple dispose-t-il alors pour forcer le blocus politique et reprendre l’offensive sur le terrain socio-politique ? Sans doute convient-il d’abord que les vrais communistes réapprennent d’urgence à s’adresser ensemble à la classe ouvrière, qui fut la force motrice des blocages de masse durant les grèves de l’automne, mais aussi à la jeunesse frondeuse de notre pays, -qui n’est pas prête d’oublier sa victoire sur le CPE- ; les vrais communistes doivent aussi tabler sur les sentiments républicains de notre peuple qui n’acceptera pas éternellement de se laisser stranguler sans se soulever massivement. Comme on le voit au Sud de la Méditerranée, aucune tyrannie ne tient éternellement face à un peuple déterminé et fier de son histoire ; c’est pourquoi, le PRCF appelle depuis mai 2007 les républicains à s’unir sur les axes toujours actuels du programme du CNR (souveraineté nationale et populaire, progrès social, nationalisations, antiracisme, coopération internationale), à « dégager » le détestable régime UMP et à sortir la France de l’UE, en rappelant cette phrase de Robespierre  inscrite dans la Contitution de 1793 dans son article final :« quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour toute portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensables des devoirs ». Les ouvriers des raffineries qui ont fait face aux CRS en chantant la Marseillaise, montrent le vrai chemin d’un combat fédérant tout le peuple contre le capital au nom de l’intérêt national !

Encore faut-il pour cela que le peuple dispose d’outils politiques, idéologiques et syndicaux sans lesquels le patriotisme le plus légitime peut dégénérer en xénophobie d’Etat et préparer la balkanisation sanglante du pays. C’est pourquoi, refusant l’anti-patriotisme primaire des euro-gauchistes, les communistes doivent surmonter toute frilosité dans leur défense de la nation souveraine et de la république sociale en se souvenant du mot de G. Politzer, le philosophe communiste français d’origine hongroise qui fut fusillé en 1941 par les inspirateurs du FN : « l’internationalisme de la classe ouvrière, c’est la fraternité des peuples face à leurs ennemis. Il inclut la défense de la nation parce que la liberté réelle de l’humanité est solidaire de la liberté de chaque peuple ». Les pudeurs de vierge sur la question nationale aboutissent désormais, non seulement à ouvrir un boulevard aux euro-désintégrateurs de la France, mais à abandonner le drapeau tricolore de 1789 à Le Pen en lui offrant sur un plateau les couches moyennes et même une part des ouvriers industriels victimes du libre-échange cher à DSK.

A l’inverse,  les patriotes non communistes qui veulent sauver la nation républicaine, mais qui rechignent à s’allier au mouvement ouvrier et à son drapeau rouge, doivent méditer eux aussi ces prophétiques du même Politzer : « le racisme fasciste, qui veut écraser le peuple, est violemment antinational parce qu’il est violemment antisocial. Il ne peut y avoir d’affirmation de la nation qui ne puisse être en même temps celle du peuple, de la classe ouvrière ». Tout tentative d’opposer le combat patriotique au combat anticapitaliste peut conduire notre peuple à la pire défaite de son histoire, alors que l’alliance gagnante du drapeau rouge et du drapeau tricolore, qui fit la force du Front populaire et du Parti des Fusillés, permettrait à notre pays de s’associer au vaste printemps mondial des peuples qui s’opposent à l’impérialisme, du monde arabe à l’Amérique latine, sans oublier les luttes revendicatives prometteuses de la nouvelle Asie ouvrière.

C’est pourquoi le PRCF appelle les organisations vraiment communistes,

qu’elles soient ou pas adhérentes au PCF, à se rencontrer au plus tôt pour defendre ensemble à la porte des entreprises un programme unitaire de rupture avec la domination du grand capital, d’inversion des processus de fascisation et de démontage social, de rupture totale avec l’UE supranationale. Sans qu’ils aient nullement besoin pour ce faire de rompre avec leur syndicat d’origine, le PRCF invite les syndicalistes de lutte à s’organiser à l’échelle nationale pour que la prochaine grande lutte aboutisse enfin au blocage national de l’exploitation capitaliste. Le PRCF tend aussi la main à tous les républicains : retrouvons-nous largement sur les exigences simples portées par l’Arc républicain de progrès et formons ensemble, au-delà des pièges politiciens et des querelles d’ego indécentes de la présidentielle, un Front de Résistance Antifasciste,Populaire, Patriotique et Progressiste, capable de balayer les ennemis de la France et du monde du travail. C’est pour œuvrer passionnément à l’union et à la résistance du peuple de France que le PRCF prépare sa conférence nationale de l’automne 2011 afin de mettre ses propres recherches programmatiques, avec une organisation politique renforcée, à la disposition de tous ceux qui gardent au cœur l’appel  du Parti Communiste sous la signature de Duclos et Thorez du 10 juillet 1940 : « jamais un grand peuple comme le nôtre ne sera un peuple d’esclaves ».

 

Pour le PRCF, le Secrétariat Politique :

  • Léon Landini
  • Jean-Pierre Hemmen
  • Georges Gastaud
  • Daniel Antonini
  • Aurélien Djament
  • Vincent Flament
  • Antoine Manessis
  • Jean-François Maison
  • Pierre Pranchère
  • Jany Sanfelieu.

PRCF http://www.initiative-communiste.fr/wordpress/?p=9058

Repost 0
Published by Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 17:09

La poète et journaliste colombienne Angye Gaona a été incarcérée en janvier dernier. L'État colombien veut la faire taire pour maintenir secret un génocide qu'elle dénonçait. Angye Gaona a été arrêtée pour avoir osé témoigner, en Colombie, son pays dans lequel l'état considère que le fait de penser est un crime. Angye Gaona est une créatrice, une tisseuse de rêves entre les peuples, très engagée socialement et impliquée dans le développement culturel: elle fait partie du comité qui organise le Festival International de Poésie de Medellín.

Elle naquit le 21 mai 1980, à Bucaramanga. Elle a fait des études d'Espagnol et de Littérature à l'Université Industrielle de Santander. 


Il y a aujourd'hui en Colombie plus de 7500 prisonniers politiques (étudiants, syndicalistes, artistes, enseignants, écologistes, agriculteurs,et d'autres).


La Colombie détient le triste record de compter 60% des syndicalistes assassinés dans le monde. Au cours des trois premiers mois de la présidence de Juan Manuel Santosont été tués par les paramilitaires, soit directement par les forces de l'ordre une cinquantaine d'opposants.

La situation est devenue intenable. La répression du gouvernement colombien exercée contre le peuple pour étouffer toutes revendications sociales ne fait qu'empirer.  Il est maintenant urgent que le monde réalise l'horreur de cette réalité et que les démocraties manifestent officiellement leur solidarité.


Et, pour plus d'efficacité, faites parvenir un messages de protestation à l'Ambassade de Colombie de votre pays selon le modèle ci-dessous:

 

En France, l'adresse E-mail de l'ambassade

nbenitez@amb-colombie.fr

 

Poètes et Citoyens du Monde, Mobilisez-vous!!!



Écrivez directement à l'Ambassade de Colombie de votre pays 
(modèle de lettre ci-dessous) après avoir envoyé votre signature de soutien pour la libération d'Angye Gaona:

SIGNATURE A ADRESSER A

Aurora Tumanischwili <a_tumanoff@yahoo.com.ar>

 

Madame l'ambassadrice ou Monsieur l'ambassadeur,


   J’ai visité le site de l'ambassade de Colombie où l'on peut y lire une présentation détaillée des progrès sociaux accomplis dans votre pays.

Si vous considérez qu'emprisonner une femme poète et journaliste colombienne pour délit d'opinion est un progrès social, ce n’est pas l’idée que nous avons dans notre pays du progrès social et de la liberté d'expression.

  Par conséquent je passe par votre intermédiaire auprès du gouvernement colombien pour demander la libération d’ANGYE GAONA.

   Cette demande de libération circule par courriel, également sur le réseau social Facebook dont les effets, en ce qui concerne les Droits de l'Être Humain, peuvent s'avérer étonnants !

 

    Avec mes meilleures salutations,


Signature:

Nom
Poète, éditeur ou raison sociale

Repost 0
Published by Colombie/Angye Gaona/Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 17:07

Nous, usagers, personnels, élus, membres d’association, tenons à alerter les pouvoirs publics sur notre opposition aux décisions politiques en matière de santé publique avec la casse de l’hôpital public de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris, plus grand CHU d’Europe, des hôpitaux publics de psychiatrie et de ceux à but non lucratif avec mission de service public.

Avec la mise en œuvre de la loi HSPT dite « loi Bachelot », la privatisation, la déstructuration et la dégradation de l’Hôpital Public s’accélèrent remettant en cause le libre accès aux soins de qualité pour tous. La politique de déremboursement, d’augmentation des franchises médicales et forfaits hospitaliers contraint 20% de la population à renoncer ou différer un soin.

Les usagers et les personnels de l’hôpital public font les frais de la politique de réduction des dépenses de santé, de privatisations de certaines offres de soins. Tout comme ceux des hôpitaux privés subissent la rentabilité financière et ses objectifs.

A Paris, nous ne sommes pas sur-dotés dans l’accès aux soins publics, nous dénonçons l’extension du secteur médical à honoraires libres et celle du secteur privé à but lucratif. Tout comme nous dénonçons la vente et le regroupement des hôpitaux à but non lucratif qui diminuent l’offre de soin de proximité aux plus démunis, pour aller sur des hôpitaux et cliniques à but lucratif où le premier objectif est la rentabilité financière.

Nous dénonçons et refusons les menaces et les projets de fermetures de services dans les hôpitaux parisiens engagés sans concertation par l’AP-HP dans son plan stratégique et celle de la communauté hospitalière de territoire pour la psychiatrie parisienne :

 la remise en cause de l’accès aux soins pour les enfants (après fermeture de l’hôpital St Vincent de Paul, menace sur l’hôpital Trousseau)

 la remise en cause de services d’urgence dans Paris et la dégradation de la prise en charge des urgences (Menace sur les SAU de Tenon, Hôtel Dieu), réduction du nombre de places pour l’hospitalisation en aval des urgences)

 la remise en cause de l’offre de soins pour les futures mères à cause de fermetures et regroupements de maternité : Fermeture maternité St Antoine, St Vincent de Paul/Cochin …

 les dangers qui pèsent sur l’existence de l’hôpital de l’Hôtel Dieu et sur l’hôpital Pitié-Salpétrière avec le projet de ZAC du 13e arrondissement

 la politique de regroupement ou transfert de service dont les finalités sont suppression de lits et d’emplois

 le regroupement de 3 hôpitaux psychiatriques en une communauté hospitalière de territoire avec une remise en cause de la politique de prévention, de soin et de suivi des patients, cela pourrait être la fin de l’action progressiste de la sectorisation pour un retour à une conception asilaire de l’hôpital avec moins moyens.

Nous demandons :

 l’arrêt immédiat de la suppression d’emplois de fonctionnaires dans nos hôpitaux

 l’arrêt immédiat des restructurations engagées et l’arrêt de leurs projets de regroupement d’hôpitaux

 un financement des investissements nécessaire à la modernisation de nos hôpitaux

 l’abrogation de la loi HSPT

L’hôpital public n’est pas déficitaire, il manque de budgets d’investissement et de fonctionnement. Le financement de l’hôpital public passe par une meilleure santé de notre protection sociale en lien avec le plein emploi, la revalorisation des salaires, l’arrêt des exonérations de cotisations patronales et une contribution des revenus financiers.

La santé n’est pas une marchandise….

USAP-CGT Union Syndicale CGT

de L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Union des Syndicats CGT de Paris

 

Repost 0
Published by USAP/Hôpital public/CGT/Santé pour tous/Vendémiaire - dans Appels
commenter cet article